Bug de fonctionnalité du contrôle parental de Facebook Messenger

0
565

La version sous contrôle parental de l’application de messagerie instantanée comporte un bug de fonctionnalité très problématique. Facebook Messenger Kids a été lancé aux États-Unis en novembre 2017, puis au Canada et au Pérou en juin 2018. Toujours indisponible en France (où elle ferait grincer la CNIL des dents), l’application n’est pas sans problèmes. Lancé pour répondre à un besoin réel des parents de contrôler à qui parlent leurs enfants, Messenger Kids a aussi été critiqué pour la démarche de l’entreprise qui cherchait avant tout à toucher le marché non exploité des 6-12 ans. L’application permet aux parents de mettre en place un lieu d’échange sans inscrire directement leur enfant sur Facebook. Avec Messenger Kids, il est possible de limiter le temps passé sur l’application, mais aussi de contrôler avec qui ils conversent. Comme le fait remarquer Les Numériques, si les discussions à deux ne sont pas faillibles, le protocole de fonctionnement des groupes est en revanche à revoir. Celui-ci permet à “un enfant A [de] discuter avec un interlocuteur C (non approuvé par ses parents), car il a été invité par un interlocuteur B (lui approuvé)”. Plus une faille dans le protocole de l’application que dans son code, elle a cependant été reconnue par Facebook et toucherait un nombre limitée d’utilisateurs. L’entreprise serait d’ores et déjà en train de clore les groupes de discussions concernés tout en alertant les parents.