CAF: La CAN maintenue pour janvier-février, mais…

0
302

Maintenant qu’il est clair et admis par tout le monde que le championnat ne reprendra pas de sitôt, quid des compétitions internationales dans lesquellesl’Algérie est engagée ? Pour le moment les dirigeants de la CAF se montrent imperturbables et rassurants, à leur tête le président Ahmad Ahmad.

«À l’heure actuelle, la phase finale de la CAN est toujours fixée en janvier et février prochains», a-t-il déclaré au quotidien français Le Monde. C’est loin d’être évident. Concernant justement les éliminatoires à la CAN dont les 3es  et 4es journées programmées le mois dernier, ont été reportées, c’est le flou total actuellement. «La 5e journée est prévue en juin, il est trop tôt pour décider si elle aura lieu, mais il nous reste encore des dates en septembre, octobre et novembre, quitte à repousser la première journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022, prévue justement en novembre. Nous en discuterons avec la FIFA, laquelle semble ouverte aux différents aménagements du calendrier», a-t-il ajouté. Au vu de l’aggravation de la situation sanitaire, il est fort probable que les matches programmés au mois de juin soient décalés pour l’automne.

Du coup, il risque d’y avoir un embouteillage avec toutes les compétitions qui vont reprendre quasiment toutes en même temps. Il va falloir s’adapter et arrêter un calendrier homogène qui puisse arranger toutes les parties, pour qu’il n’y ait pas non plus trop de chevauchements entre les différentes compétitions. Les discussions dans les semaines à venir tourneront essentiellement autour de ce sujet. Tous les événements prévus dans les mois à venir seront irrémédiablement repoussés à l’été voire à la rentrée. Cela est valable pour la Ligue des champions africaine et la Coupe de la CAF. Alors que le CHAN dont la phase finale était programmée du 4 au 25 avril au Cameroun, est reportée à une date ultérieure. «Notre volonté, c’est de jouer toutes les compétitions dont, bien sûr, le Championnat d’Afrique des nations. Il est évidemment bien trop tôt pour décider à quel moment en 2020 ou 2021. La seule chose qui semble évidente, c’est que le CHAN ne pourra pas avoir lieu au Cameroun aux mois de juin et juillet, en raison des conditions météorologiques», a précisé Ahmad Ahmad. Ne serait-il pas plus judicieux alors d’annuler tout simplement cette compétition sans grande importance, pour alléger quelque peu le calendrier ? Sur le plan local, même si on ignore la date réelle de la reprise du championnat, le 19 avril fixé par le MJS étant impossible à tenir dans les conditions actuelles, il y a néanmoins une unanimité qui se dégage chez la majorité des acteurs du ballon rond. Celle qui consiste à terminer la saison coûte que coûte, quitte à la finir au mois de septembre prochain. Cela est déjà arrivé par le passé. En tout cas, pour la plupart, il n’est pas question d’une année blanche. Il y a trop d’enjeux et d’argent investi pour se permettre un tel luxe. A moins que l’épidémie du coronavirus dure dans le temps. Ce que, évidemment, personne ne souhaite. Après une longue trêve, il faut s’attendre à une programmation démentielle en matière de football, afin de rattraper le temps perdu.

Ali Nezlioui