Cambridge Analytica aurait également ciblé Twitter

0
101

Cambridge Analytica est sans aucun doute le plus gros scandale ayant touché le réseau social de Mark Zuckerberg. Un scandale compréhensible face au vol des données personnelles de millions d’utilisateurs -dont des milliers de français. Ces vols auraient même permis à Cambridge Analytica d’influencer l’élection de Donald Trump et le passage du «Oui» au Brexit. Autant de conséquences auxquelles a dû répondre Mark Zuckerberg, très mal à l’aise, devant le congrès américain. Face à une telle mauvaise publicité, il se murmure même que Facebook aurait repoussé la présentation de son enceinte connectée tandis que sa politique liée aux données personnelles a été modifiée pour mieux assurer la vie privée des utilisateurs. Seulement voilà : il semblerait que le réseau social ait également été touché par Cambridge Analytica. C’est The Telegraph qui a révélé que Twitter avait également été l’une des victimes de Cambridge Analytica – Information que le réseau social a confirmé. C’est en 2015 que la société au cœur du scandale actuel avait pu accéder à de nombreux tweets publiés entre décembre 2014 et avril 2015. Seulement voilà : le scandale semble beaucoup moins grand qu’avec Facebook, les données partagées sur Twitter étant moins sensibles et accessibles à toutes et tous – à moins de passer son compte en privé. Suite à cette révélation, Twitter a souhaité communiquer auprès de Bloomberg dans une démarche de transparence. Nous avons mené une enquête interne et n’avons pas trouvé d’accès à des données personnelles à propos de nos utilisateurs. Ces faibles conséquences l’accès aux tweets étant public montrent tout de même que Cambridge Analytica a visé les plus gros réseaux sociaux et n’a reculé devant rien pour piller les données personnelles d’internautes. Nul doute que les réponses pénales pour les différents protagonistes impliqués dans cette affaire seront très lourdes. Comme expliqué précédemment, ce sont, notamment les données vendues par Cambridge Analytica qui ont pu influencer l’élection de Donald Trump comme le référendum du Brexit.