CAN 2019:  L’Algérie en bonne compagnie avec le Sénégal

0
37

 L’équipe nationale est désormais fixée sur ses adversaires lors de la phase finale de la prochaine Coupe d’Afrique des nations prévue en Egypte au mois de juin. Un tirage au sort plutôt clément pour les Verts, sachant qu’ils ne pouvaient pas éviter une grosse cylindrée, puisque ne figurant pas dans le premier chapeau.

Ils ont hérité du Sénégal comme principal rival et favori du groupe. une équipe considérée à juste titre comme la meilleure sur le Continent. Les Lions de la Teranga sont également désignés par les observateurs et autres spécialistes parmi les potentiels futurs vainqueurs de la compétition en compagnie du pays hôte, l’Egypte et le Maroc. En plus du Sénégal, les Algériens auront à en découdre avec le Kenya et la Tanzanie dans des confrontations inédites à ce stade de la compétition. Deux adversaires à priori à la portée de Riyad Mahrez et de ses coéquipiers. Du moins sur le papier. Cependant il faut s’en méfier, car la CAN nous a souvent réservés d’énormes surprises, notamment au cours du premier tour où les équipes dites petites se donnent à fond contrairement aux ténors  qui inconsciemment se réservent pour la suite. Une tactique qui peut leur jouer parfois des mauvais tours. L’on se rappelle tous de la surprenante défaite des Verts face au Malawi (0 – 3), lors de la CAN 2010 en Angola. Un revers sans conséquences pour les Algériens, puisqu’ils se sont parvenus par la suite, non sans mal néanmoins, à se qualifier au second tour. Mais c’est une bonne leçon à retenir.Certes avec le nouveau système de compétition et l’augmentation du nombre des participants à 24 pays, la qualification aux huitièmes de finale ne devrait être qu’une simple formalité pour nos capés, sachant que les deux premiers du groupe passeront ainsi que les quatre  meilleurs troisièmes. A condition toutefois de prendre tous les matches au sérieux et ne sous estimer aucun adversaire. D’ailleurs, le coach national, Djamel Belmadi, en est conscient. Il a déjà son idée sur ses prochains rivaux. « Si on analyse les équipes, le Sénégal n’est plus à présenter. Il fait partie des derniers mondialistes. C’est un groupe qui travaille ensemble depuis un certain temps et qui affiche un niveau de performances élevé. Il faut dire ce qu’il en est. Et c’est un favori pour cette Coupe d’Afrique indiscutablement. Et par la force des choses, c’est le favori du groupe »,a-t-il confié au site Goal, avant d’aborder les deux autres concurrents des Verts, à savoir le Kenya et la Tanzanie. « .  » Ce sont deux équipes qui n’ont pas joué la Coupe d’Afrique depuis un certain temps, surtout la Tanzanie. Eux, ils ont bénéficié de cet élargissement de la CAN à 24 sélections. Mais s’ils sont là c’est qu’ils ont un certain mérite. Tous nos adversaires vont être bien étudiés. On va regarder tous leurs matches. Et aussi bien travailler et se préparer pour cette première confrontation face au Kenya « .Un travail et une préparation spécifiques démarrent donc pour le staff technique qui va certainement décortiquer les points forts et les points faibles de ses futurs adversaires. Par le passé, on abordait ces compétitions sans aucun repère. Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour la surprise, tout se sait, car on vit désormais dans un grand village.

Ali Nezlioui