CAN 2021  –  Algérie-Zambie, ce soir (20h) à Tchaker:Les Verts pour un nouveau défi

0
116

 Premier match officiel, ce soir, des Verts depuis leur sacre africain en Egypte. Une nouvelle aventure commence, donc, pour la bande de Djamel Belmadi avec le début des éliminatoires de la CAN 2021. Une entame à domicile plutôt délicate face à un adversaire qui ne lui réussit pas vraiment, notamment lors des dernières confrontations.

 La Zambie, en effet, a toujours été un rival coriace et difficile à manier pour les Verts. D’ailleurs, Belmadi a bien fait de rappeler, mardi lors de sa conférence de presse, que les Chipolopolo ont remporté les deux dernières confrontations ayant opposé les deux sélections. C’était il y a moins de deux ans, lors des éliminatoires du Mondial 2018. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Les Algériens ont pris du galon au moment où les Zambiens n’ont même pas pu se qualifier à la dernière CAN. Ce sera justement une belle opportunité pour les Verts pour prendre leur revanche, comme l’a souligné le coach national. «Cette double confrontation (défaite en aller retour 3-1 et 1-0, dans les éliminatoires du Mondial 2018, ndlr), avait fait mal à tout le monde. Un sentiment de revanche doit naître chez les joueurs. C’est une idée ou source de motivation pour nous», dira-t-il. Les Zambiens pour leur part veulent redorer leur blason dans cette épreuve qu’ils ont remportée en 2012, comme l’a déclaré leur capitaine Kabaso Chongo à l’APS. «Bien sûr, nous allons nous qualifier. Le moment est venu pour nous de retrouver le tournoi africain. Nous avons manqué les deux dernières éditions de la CAN, mais cette fois-ci ça sera la bonne», a-t-il indiqué tout en affirmant qu’ils peuvent battre l’Algérie chez elle. La rencontre promet d’être très disputée de part et d’autre. Djamel Belmadi est conscient de son importance, d’autant qu’elle conditionnera probablement la suite des éliminatoires. «Dans toutes les compétitions, c’est important de bien démarrer, notamment à domicile», précise-t-il. Une chose est sûre cette rencontre ne sera aucunement prise à la légère, loin s’en faut. D’autant que l’équipe nationale a désormais un statut à défendre. Ses adversaires vont désormais redoubler de motivation et de concentration pour tenter de la battre et épingler à leur tableau de chasse le champion d’Afrique en titre. À Mahrez et ses camarades de rester vigilants, tout en essayant d’imposer leur loi. Ils en ont les moyens. Justement pour ce rendez-vous, le coach national a la possibilité d’aligner son onze de gala, celui qui a terrassé la Colombie en amical il y a environ un mois à Lille. Une victoire éclatante qui a renforcé la confiance dans les rangs de la sélection nationale. Le moral est au beau fixe et tout baigne dans l’huile au sein du groupe qui a connu quelques changements, mais les tauliers sont tous présents. Ils seront de la partie, ce soir, pour faire la différence. L’on pense, notamment à Riyad Mahrez sur lequel mise énormément le coach, mais aussi Bounedjah, Feghouli, Slimani et autres Atal. L’équipe nationale a suffisamment d’atouts pour franchir ce premier obstacle sans encombre tout en se projetant vers son deuxième rendez-vous dans quatre jours à Gaborone face au Botswana. La défense de la couronne commence pour les poulains de Belmadi avec un programme assez copieux, même s’ils ont largement les moyens de s’en sortir. Les Verts doivent seulement se concentrer sur leur jeu sans trop se soucier de l’adversaire et surfer sur la vague du succès. Il y a en principe au moins une classe de différence entre les deux équipes, mais il faudra le prouver sur le terrain, surtout que le football n’a jamais été une science exacte.

Ali Nezlioui