C’est pour étancher leur soif que les moustiques nous piquen

0
169

Des chercheurs américains viennent de découvrir que les moustiques se servent aussi de notre sang pour se réhydrater lorsqu’ils ont soif. Dans certaines régions du monde, cet insecte noir aux rayures blanches est vecteur de virus comme la dengue, le zika ou le chikungunya.

En effet, il s’infecte en piquant un voyageur malade, transporte le virus et le transmet secondairement à des personnes non-immunisées lors d’une prochaine piqûre. Ainsi, un cycle de transmission autochtone est généré et peut être à l’origine d’un ou plusieurs foyers épidémiques. Il est connu que les moustiques mordent pour se nourrir de protéines contenues dans notre sang, mais des chercheurs américains viennent d’apporter un nouvel éclairage sur les raisons qui poussent ces insectes à nous piquer. L’étude a été réalisée par des chercheurs de l’université de Cincinnati, dans l’Ohio (Etats-Unis). Elise Didion, co-auteure de cette recherche, explique avoir «trouvé les plus forts taux de transmission du virus du Nil occidental pendant les périodes de sécheresse parce que les moustiques semblent utiliser le sang pour remplacer l’eau qu’ils perdent». Des étudiants en biologie ont mené une
recherche sur un groupe de moustiques déshydratés, lorsque certains ont essayé de s’échapper. Les jeunes chercheurs ont constaté que les insectes étaient très agressifs et que tous, essayaient de mordre, alors qu’ils ne le font d’ordinaire, que lorsqu’ils ont besoin de protéines pour pondre leurs œufs. En réalité, les moustiques se déshydratent assez vite. «Nous avons constaté des effets sur le comportement des moustiques après deux ou trois heures, lorsque la température est plus élevée et l’humidité plus faible : cela modifie totalement leur façon de se comporter», explique Joshua Benoit, l’un des chercheurs et auteurs de la recherche. Les étudiants ont testé les moustiques en leur proposant une source d’eau et une réplique de peau avec du sang. Tous ont choisi l’eau. Selon les chercheurs, la déshydratation serait responsable de 30% des cas où les femelles moustiques cherchent à se nourrir de sang.