Championnat: La FAF persiste et signe

0
63

La FAF a finalement décidé de ne pas changer de système de compétition pour le championnat de la Ligue 1, sous prétexte que «la demande n’émane pas de la majorité des clubs de la L1».

Du coup, le Bureau fédéral réuni ce jeudi « n’a pas jugé utile de rouvrir le dossier», justifie la FAF dans son communiqué publié sur son site officiel. Pourtant, pour rappel, il y a quelques mois, la FAF avait pris l’initiative de consulter par écrit les clubs pour décider du sort du championnat de l’édition écoulée.

Cette fois, elle ne l’a pas fait, car visiblement il n’y a aucune volonté chez ses dirigeants de changer la formule du championnat, malgré le risque qui plane sur la compétition en raison de la situation extrêmement difficile que traverse le pays à cause de la crise sanitaire due à la propagation et à la résurgence du nouveau coronavirus.

Du coup, la date du début du championnat est maintenue pour le 29 novembre avec la tenue de la première journée. Le président de la Ligue nationale de football semble serein et confiant quant au bon déroulement de la compétition. «La compétition débutera la semaine prochaine. La phase aller sera bouclée le 2 mars. C’est tout à fait normal que la saison soit clôturée en juillet ou au plus tard en août, soit en pleine période de grosses chaleurs. Nous sommes obligés de terminer la saison en été pour des raisons exceptionnelles», a-t-il néanmoins précisé, hier, sur les ondes de la Radio nationale et comme rapporté par l’APS. Il a ajouté par ailleurs que «la LFP s’attelle à trouver des solutions pour un bon déroulement de la saison. Nous sommes disposés à prendre en charge les tests PCR des clubs durant tout l’exercice, soit 1000 personnes, entre joueurs et staffs, par journée de championnat. Les pouvoirs publics doivent nous aider à faire réussir cette démarche, en garantissant ce type de tests dans chaque wilaya».  Il a également assuré que  «la programmation sera élaborée en concertation avec la télévision nationale, dans le but de retransmettre le maximum de matchs. Nous allons disputer cinq journées en décembre prochain. Les clubs engagés dans les compétitions continentales verront leurs matchs avancés ou décalés, tout sera fait dans la règle de l’art. Programmer 38 journées paraît énorme, mais on finira par y arriver», avance-t-il.

Un pari audacieux eu égard aux conditions difficiles et compliquées dans lesquelles le championnat va démarrer. Une saison qui sera officiellement lancée ce soir au stade du 5-Juillet, avec le déroulement de la Supercoupe d’Algérie mettant aux prises l’USMA avec le CRB. Deux équipes présentées comme les principales favorites pour jouer le titre cette année.  C’est la meilleure configuration dont on puisse rêver avant le début des hostilités. On aura un aperçu de ce qui nous attend cette saison, même si ce sera trop tôt pour juger des forces des uns et des autres. Cela dit, la rivalité entre les deux clubs a déjà commencé, notamment chez les supporters, comme on peut le voir sur les différents réseaux sociaux.

Ali Nezlioui