Championnat: Vers le changement du système de compétition

0
79

Alors que la nouvelle saison footballistique démarrera officiellement ce samedi 21 novembre avec la tenue de la Supercoupe d’Algérie opposant l’USMA au CRB, le système de compétition du championnat pourrait connaître du changement dans les jours à venir.

En effet, les responsables de la FAF et de La LNF sont de plus en plus convaincus qu’il leur sera difficile, voire impossible, de terminer le championnat sous sa forme actuelle, surtout au vu des conditions drastiques imposées par l’épidémie du nouveau coronavirus qui semble partie pour durer. La question a été soulevée dernièrement par de nombreux acteurs du ballon rond, notamment le directeur sportif de l’USMA, Antar Yahia, qui a estimé que le changement de la formule de compétition est nécessaire, voire inévitable, compte tenu de la situation exceptionnelle que traverse le pays et le monde d’une manière générale. Maintenir un calendrier de 38 journées, sans compter les tours de la Coupe d’Algérie et les matches internationaux, relève de l’hérésie. Déjà dans des conditions normales, on du mal à le respecter, alors qu’en sera-t-il en ces temps de pandémie ? La voix de la raison voudrait qu’on le change en adoptant une formule plus allégée, comme l’avaient suggéré des observateurs et des spécialistes. La Fédération a longtemps fait la sourde oreille, mais elle a été rattrapée par la réalité du terrain. De ce fait, le sujet sera débattu ce jeudi à l’occasion de la tenue du Bureau fédéral de la FAF. C’est du moins ce que rapportent plusieurs médias et sites spécialisés. Il semblerait que même le président de la Ligue, Abdelkrim Medouar, ne serait plus contre le changement du système de compétition. Il faut rappeler néanmoins que ce sont les clubs qui ont voté à l’unanimité le maintien de la forme actuelle du championnat avec des matches en aller et retour. Maintenant qu’ils sont rattrapés par leur bourde, ils essaient de rectifier le tir. Si changement il y aura, reste à savoir quelle formule sera retenue. La plus indiquée est celle de deux groupes (Centre-est et Centre-ouest). On aura ainsi un championnat en aller retour avec 18 journées. Le premier de chaque groupe dispute ensuite la finale du championnat. Une formule déjà adoptée chez nous durant la saison 1997-98. Toutefois, d’autres dirigeants proposent de jouer la phase aller seulement, suivie d’un play-off et d’un play-down à l’issue desquels on connaîtra le champion, les équipes qualifiées aux compétitions internationales ainsi que celles qui rétrogradent à la division inférieure. Un système visiblement plus compliqué, car il faudra alors que toutes les rencontres se déroulent sur terrain neutre. Mais comme chez nous on aime compliquer les choses simples, il n’est pas à écarter qu’il soit retenu. Quoi qu’il en soit, on en saura davantage à l’issue de la réunion du Bureau fédéral qui devrait se tenir ce jeudi. Mais tout porte à croire que le championnat dans sa formule actuelle sera abandonné et le calendrier annulé. C’est du moins la tendance qui se dégage chez la majeure partie des dirigeants et des acteurs du football. Reste toutefois à le confirmer au niveau de la FAF.

Ali Nezlioui