Changements climatiques: L’Algerie lance plusieurs programmes d’investissement pour limiter les effets

0
72
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le ministre des Ressources en eau, Ali Hammam a  fait état, lundi à Alger, de plusieurs réalisations accomplies pour la promotion des capacités nationales en matière de protection et de préservation de l’environnement notamment des ressources en eau dont nombre de programmes d’investissement ont été lancés pour limiter les effets des changements climatiques.

S’exprimant lors de l’ouverture d’une journée d’information sur la lutte  contre la pollution, organisée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, le ministre a indiqué qu’à l’instar des autres pays du monde et dans le cadre de son attachement à la promotion des  capacités nationales en termes de protection de l’environnement, l’Algérie s’est employée à mettre en place une stratégie nationale basée sur le plan national d’aménagement du territoire, le plan d’action du Gouvernement pour  la promotion des énergies renouvelables et le plan national du climat pour l’horizon 2025″. Le ministère des Ressources en eau œuvre à la réalisation des objectifs tracés, d’autant que les effets des changements climatiques en Algérie sont  visibles à travers les chutes de pluies, la diminution des nappes phréatiques et la hausse des températures qui implique une forte consommation d’eau, outre l’élévation du niveau des eaux des oueds au niveau national, causant des pertes matérielles et humaines considérables y  compris dans les zones sahariennes (Ilizi et Tamanrasset), a expliqué M. Hammam. Pour ce faire, poursuit le ministre, le secteur a entamé des programmes d’investissement d’envergure pour limiter les effets des changements

climatiques, rappelant la réalisation de 80 barrages d’une capacité  dépassant les 8 mds/M3 et (05) autres barrages en cours de réalisation   jusqu’au 2020. Concernant la pollution de l’air, le ministre des Ressources en eau a  insisté sur le reboisement notamment au niveau des barrages et des bassins pour la création d’un environnement propre, ajoutant que son département  ministériel a planté 100.000 arbres à travers un grand nombre de barrages. Pour protéger les ressources en eau de la pollution, le ministre a fait savoir que ses services avaient élaboré un plan national ayant permis la  réalisation de 199 stations d’épuration d’eaux usées, d’une capacité de 860 millions M3 / an. Ce programme a pour objectif la réalisation de 73 autres stations à l’horizon 2022 pour atteindre une capacité de traitement estimée à 1  milliard M3/an. La Chine abrite les festivités officielles de la célébration de la journée mondiale de l’environnement qui portent sur l’impact direct de l’air sur la santé de l’homme. En parallèle, l’Algérie a lancé plusieurs activités de sensibilisation à  travers 48 wilayas visant à élever le niveau de conscience des citoyens et les encourager à choisir les activités à même de préserver l’environnement et de renforcer la coopération sectorielle dans ce domaine. Selon les chiffres de l’ONU, près de 7 millions de personnes décèdent  chaque année à travers le monde, en raison de la pollution de l’air, due à l’augmentation des activités industrielles qui rejettent des produits polluants dans l’air.

M.M