Cinéma: L’Algérie invité d’honneur du Festival du film arabe de Fameck et de celui de Carthage

0
678

 

Le cinéma algérien sera à l’honneur au 28e Festival du film arabe, prévu du 4 au 16 octobre à Fameck (nord-est de la France), indiquent les organisateurs sur le site Internet du festival.

Une dizaine de films de cinéastes algériens sont programmés en compétition dans les différentes sections de ce festival compétitif aux côtés de films de Tunisie, Maroc et du Liban, entre autres.   Le long métrage de fiction « En attendant les hirondelles » de Karim Moussaoui, présenté récemment à Alger en avant-première, concoure au « Grand prix », une des six catégories compétitives de ce festival, aux côtés de « L’Etoile d’Alger » (2016) de Rachid Benhadj (2016), « Le Puits » de Lotfi Bouchouchi, « Timgad » (2016) de Fabrice Benchaouche et  » Le patio » de Sid-Ali Mazif. Dans la catégorie « court métrage », des œuvres de jeunes cinéastes algériens à l’instar de « Le chant des vagues » de Karim Benhadj, « Entre les chambres » de Merouane Boudiab » et « La reine des fourmis » de Leila Artese seront présentées en compétition aux côtés de films de Tunisie, du Liban, du Maroc et de France.   Le long métrage de fiction « Monsieur Lazhar » du canadien Philippe Falardeau, sera présenté en présence de Mohamed Fellag, personnage principal du film qui raconte l’histoire d’un immigré algérien, demandeur d’asile au Canada. Parallèlement aux projections, des rencontres autour de la production et la réalisation seront également animées par des professionnels du cinéma algérien lors de cette édition dédiée à la nouvelle génération de cinéastes. L’art pictural sera, d’autre part, présent à travers une exposition de photographies intitulée « A la découverte de l’Algérie ». Le cinéaste Mohamed-Lakhdar Hamina devra animer une rencontre avec le public autour de son parcours et ses úuvres notamment « Crépuscule des ombres » et « Chroniques des années de braise », Palme d’or du Festival de Cannes ( 1975, France). L’humoriste Fellag se produira le 10 octobre en spectacle pour présenter son dernier one man show « Bled Runner », une rétrospective de textes puisés dans la matière de tous ses précédents spectacles. Sorti en 2015, « Bled Runner » mis en scène par Marianne Epin, le spectacle a recueilli les faveurs du public en France où il a été en tournée après sa sortie.   Fondé en 1990, le Festival du film arabe de Fameck un rendez-vous annuel dédié au cinéma des pays arabes et de la Méditerranée qui attire chaque année des milliers de spectateurs. Toujours dans le domaine cinématographique, le ministère de la Culture, Azzedine Mihoubi, a également annoncé dimanche que le cinéma algérien sera à l’honneur au prochain Festival de Carthage (Tunisie), prévu le 4 novembre prochain. Le Ministre de la Culture a reçu dimanche à Alger le directeur du Festival de Carthage Nadjib Ayad, qui lui a exprimé « la volonté de la direction du festival de choisir l’Algérie comme invitée d’honneur du festival ». Le cinéma algérien sera à l’honneur à travers un programme spécial, notamment par la projection de différents films algériens, outre des spectacles artistiques et des expositions sur le cinéma algérien. M. Mihoubi qui a salué cette invitation, a assuré que son département œuvrera à travers ses institutions culturelles à la réussite de ce rendez-vous qui « est à même de consolider la coopération culturelle entre les deux pays dans divers domaines ».   La participation de l’Algérie au festival de Carthage en tant qu’invitée d’honneur a fait l’objet d’une communication téléphonique entre le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, et son homologue tunisien, Mohamed Zine El Abidine ».