CNESE-UNICEF: La 2e édition de la mesure de la pauvreté multidimensionnelle des enfants et des jeunes en Algérie lancée

0
66

La deuxième édition de la mesure de la pauvreté multidimensionnelle des enfants et des jeunes en Algérie dans le cadre de l’analyse ou l’approche N-Moda, a été lancée, hier  à Alger, par le Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), en collaboration avec l’UNICEF et avec l’appui de l’Institut de recherche en politique sociale (SPRI).

La cérémonie de lancement de cet atelier, intitulé: «Analyse de la pauvreté multidimensionnelle des enfants et des jeunes selon la méthodologie N-Moda», a été présidée par le président du CNESE, Redha Tir, qui s’est félicité à cette occasion du partenariat de son institution avec l’UNICEF sur des «projets de grande importance». Intervenant à l’ouverture de cette rencontre qui a réuni des institutions nationales et des centres de recherche, Rédha Tir a relevé que «les enfants et les jeunes de moins de 25 ans représentent près de 45% de la population, constituant ainsi un enjeu majeur pour le développement du pays pour lequel l’Algérie s’est fortement engagée». Il a ainsi rappelé que l’Algérie qui a ratifié la convention internationale relative aux droits de l’enfant (CDE), s’est engagée pour l’Agenda 2030 «pour le développement durable qui place la question de l’équité comme axe central dans la plate-forme qui requiert de diminuer de moitié le taux de pauvreté multidimensionnelle selon le premier ODD». Rédha Tir a ajouté que cet engagement s’est traduit par les diverses actions menées dans les domaines de développement humain, notamment la santé, l’éducation, le logement… et ce, afin de «garantir à tous les enfants et jeunes d’accéder équitablement aux ressources qui leur permettraient de vivre en bonne santé, de développer, réaliser leur potentiel et participer dans le développement économique du pays en tant que citoyen productif». «L’intérêt que porte le CNESE pour l’enfance et la jeunesse sous le prisme de l’équité s’inscrit en droite ligne avec les politiques qui conçoivent la justice sociale comme un axe central de toute action de développement et considèrent que le développement de l’enfance conditionnera à l’avenir le développement économique du pays», a-t-il souligné, rappelant que «la première mesure de la pauvreté multidimensionnelle élaborée par le CNESE a été utilisée par le gouvernement dans le rapport national volontaire de l’Algérie en 2019 dans le premier ODD». Selon l’UNICEF, l’approche N-Moda permettra de disposer d’une analyse profonde des inégalités affectant les enfants au niveau du revenu et au niveau social et permet aussi d’identifier les enfants victimes de privations multiples aux niveaux national, urbain et rural. Elle fournit aussi les éléments nécessaires pour dresser le profil de la pauvreté des enfants. N’Moda est aussi une analyse du chevauchement des privations multiples qui fournit une approche globale des aspects multidimensionnels de la pauvreté et de la privation infantile. Elle est développée afin de faciliter l’analyse des inégalités et de fournir des instruments pour identifier les enfants victimes de privations.

Ali Oumniguen / Ag.