Collectivités territoriales: Vers une commission mixte pour le développement des énergies renouvelables

0
114

Une commission mixte sera prochainement installée dans le cadre de l’élaboration d’un plan d’actions des collectivités locales en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables, a indiqué jeudi le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

Lors d’une réunion tenue mardi entre le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chams Eddine Chitour, les deux membres du gouvernement ont convenu d’installer une commission mixte composée d’experts des deux secteurs et qui aura pour mission la définition et l’élaboration d’un plan d’actions des collectivités locales en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables. Cette commission, évoquée au cours de la réunion tenue dans le cadre des consultations intersectorielles, initiées par Chitour, a pour but de permettre la concrétisation effective et le suivi régulier de ce partenariat entre les deux secteurs.  Beldjoud, a insisté sur la nécessité d’impliquer les responsables locaux dans la mise en œuvre des programmes et des actions de transition énergétique et d’énergies renouvelables dans les collectivités locales pour la réussite de la transition énergétique au niveau local. Par ailleurs, cette rencontre a permis aux deux ministres, en présence des cadres des deux ministères d’examiner l’état des lieux de la collaboration entre les deux secteurs, et ce, à travers le bilan des réalisations en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, notamment, au niveau des écoles, des habitations des zones d’ombre et de l’éclairage public dans plusieurs communes du pays. À ce titre, les deux ministres ont insisté sur la nécessité de renforcer cette collaboration intersectorielle par la promotion de l’efficacité énergétique et un développement accru des énergies renouvelables en vue d’alléger un tant soit peu, la facture énergétique des communes. Cette rencontre a également donné l’occasion à Chitour de présenter les grands axes de la stratégie de son secteur en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables visant à faire sortir, progressivement, le pays de sa dépendance des hydrocarbures.

Cette stratégie s’appuie sur les économies d’énergie, le développement des énergies renouvelables et la mise en place d’un modèle énergétique national qui tiendra compte de toutes les potentialités du pays. Il a été également abordé les aspects financiers liés à la mise en œuvre de la feuille de route de la transition énergétique dans les collectivités locales. A ce titre les deux ministres ont convenu de conjuguer leurs efforts en vue de proposer les mécanismes les plus appropriés en concertation avec le ministère des finances. Ils se sont également entendu d’œuvrer étroitement en vue de contribuer à la concrétisation des objectifs du pays en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables, notamment par la mise en place d’un plan d’actions dédié aux collectivités locales visant à introduire d’une manière progressive l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans les projets d’infrastructures du secteur (nouvelles constructions, réhabilitation du vieux bâti et éclairage public). Il s’est agi également de la prise en charge des zones d’ombre en matière d’alimentation en énergie par les énergies renouvelables, et de l’identification des assiettes de terrain pour l’emplacement des nouvelles centrales de production d’électricité à partir de sources renouvelables (solaire, éolien ). Les deux ministres ont également convenu de procéder à l’élaboration d’un plan de communication et de sensibilisation conjoint pour les collectivités locales en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables ainsi qu’au renforcement de capacités en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables des personnels des collectivités locales.

  1. M.