Collision entre deux bus de transport urbain à Oran : 22 blessés, dont  trois en état critique

0
145

 

Une collision entre deux bus de transport urbain,  survenue samedi près de l’Université des sciences et technologie d’Oran  (USTO-Mohamed Boudiaf), a fait 22 blessés, dont trois se trouvent dans un  état critique, a indiqué hier la direction locale de la Santé et de la Population (DSP).

« Le bilan définitif de cet accident est de 22 blessés, dont trois dans un  état critique ont été maintenus sous surveillance médicale à l’EHU 1er novembre d’Oran », indique un communiqué de la DSP. « Les autres blessés ont quitté l’établissement hospitalier après avoir  reçu les soins nécessaires », ajoute le texte. La DSP d’Oran a, par contre, démenti les informations ayant fait état de deux décès. L’accident survenu entre deux bus assurant les lignes 11 et 51 près de  l’entrée de l’université USTO-MB a suscité une vague d’indignation chez les étudiants et les enseignants, qui ont organisé dimanche matin un sit-in sur le lieu du drame pour dénoncer le comportement irresponsable des  conducteurs de ces moyens de transport qualifiés de « bus de la mort ». Les protestataires étaient unanimes à considérer que le bilan de cet accident aurait pu être plus lourd s’il s’était produit un jour de forte affluence des étudiants. Sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens ont exprimé également leur  indignation, appelant les responsables du secteur et les autorités locaux à prendre les mesures pour mettre un terme à ce genre d’accidents. Ils ont également dénoncé les conditions désastreuses dans lesquelles les opérateurs privés assurent leurs missions et les risques auxquels sont exposés les usagers au quotidien à bord de ces bus qui ne respectent pas  les normes les plus élémentaires de sécurité. Les très nombreux citoyens ayant réagi aux vidéos de cet accident, partagées sur la toile, ont insisté sur l’intervention des pouvoirs publics pour réorganiser le secteur des transports à Oran pour éviter le pire à l’avenir.