Commerce extérieur: Le déficit commercial poursuit sa baisse

0
831

Les exportations continuent à représenter l’essentiel de nos ventes à l’étranger. Durant le premier trimestre 2017, elles ont assuré la couverture des importations à hauteur de 77% contre 53%. Selon une enquête du centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS), les importations qui ont accusé une baisse de 1,5% ont été couvertes par des groupes de produits, ayant pour leur part enregistré des taux mitigés. Il s’agit dans ce cas des «biens alimentaires (+14,18%) et les biens d’équipements (+7,23%)» qui ont augmenté tandis que «les biens destinés à l’outil de production (- 10,32%), et les biens de consommation non alimentaires (-18,61%)», ont accusé des diminutions. Le groupe des «biens alimentaires», note le même document, vient en troisième position dans la structure des importations réalisées durant le premier trimestre 2017 avec une valeur de «2,26 milliards de dollars US et une proportion de 19,37% de la valeur globale». Occupant le dernier rang dans la structure des importations, le groupe des «biens de consommation non alimentaires» obtient la côte part de «14,07% et une valeur de 1,64 milliard de dollars US». Ce classement est du, d’une part à la baisse de 18,61% soit «376 millions de dollars US en valeur absolue», enregistrée au 1er trimestre 2016. S’agissant maintenant de la structure des exportations, les hydrocarbures continuent à représenter l’essentiel des ventes du pays à l’étranger durant le premier trimestre 2017. La catégorie a obtenu une côte de «94,73% du volume global des exportations» représentant une hausse de 43,42% par rapport à la même période 2016. Quant aux exportations «hors hydrocarbures», elles demeurent toujours marginales. Même si elles sont en augmentation de 14,32% par rapport au premier trimestre 2016, elles ne détiennent que seulement «5,27% du volume global des exportations soit une valeur de 471 millions de dollars US». Les principaux produits hors hydrocarbures exportés, sont constitués essentiellement par le groupe «demi-produits». Ce groupe représentant toutefois une part de «3,9% du volume global des exportations soit l’équivalent de 349 millions de dollars US». Le groupe «biens alimentaires», contrairement aux importations, vient en seconde position avec une part de «0,97% soit 87 millions de dollars US». Suivra le groupe «produits bruts» qui détient la part de 0,21% soit en valeur absolue «19 millions de dollars US, et enfin les groupes «biens d’équipement industriels» et «biens de consommations non alimentaires» avec les parts respectives de 0,15% et 0,04%.