Commerce : Le Vice-Président du Gabon appelle à un renforcement des liens commerciaux  avec l’Algérie

0
268

Le Vice-Président du Gabon, M.  Pierre Claver Maganga Moussavou, a appelé hier  à Libreville les hommes  d’affaires de son pays à nouer des partenariats avec les opérateurs  algériens et à renforcer les liens commerciaux entre les deux pays.

Lors de sa visite des différents stands de l’Exposition spécifique des  produits algériens, qui se tient du 27 novembre au 2 décembre dans la  capitale gabonaise, M. Moussavou, qui était accompagné du secrétaire  général du ministère algérien du Commerce, M. Omar Chérif, a salué la  diversité de la production algérienne en matière d’équipements ainsi que de  la production agricole et agroalimentaire. « J’invite les opérateurs gabonais à venir découvrir les produits algériens  exposés à cet événement pour créer de nouvelles passerelles de partenariat  et renforcer les liens commerciaux entre les deux pays », a-t-il déclaré. Pour sa part, M. Omari a affirmé qu’avec les facilitations accordées aux  opérateurs algériens, le gouvernement gabonais a donné un message clair  visant le renforcement du partenariat économique entre les deux pays. Il a aussi relevé l’importance de conjuguer les efforts pour une meilleure  coordination entre les hommes d’affaires des deux pays. A ce propos, M. Omari a indiqué qu’un accord de partenariat sera signé, en  marge de cette exposition, entre les chambres de Commerce et d’industrie  des deux pays afin de renforcer davantage les échanges commerciaux. Selon lui, une feuille de route de deux ans a été élaborée par le  ministère du Commerce visant le déploiement d’une nouvelle dynamique à  travers diverses manifestations économiques algériennes à l’étranger. Organisée au jardin botanique de la capitale gabonaise, cette foire des  produits algériens s’étend sur un stand d’une superficie de 1.500 m2, qui  est affecté aux 70 entreprises algériennes participantes lesquelles  activent essentiellement dans le secteur agricole et agroalimentaire ainsi  que dans les industries mécanique, électronique et électroménager, chimique  et pétrochimique et dans la branche des travaux publics. Dans le cadre du déploiement d’une nouvelle dynamique à travers diverses  manifestations économiques algériennes à l’étranger, celle de Libreville a  été précédée, cette année, par celles organisées à Washington, Bruxelles,  Nouakchott et Doha, et sera suivie par une autre à Dakar (Sénégal) à partir  du 29 novembre en cours. Un Comité interministériel de programmation des manifestations économiques  algériennes sur les plans africain et international avait été installé en  octobre dernier pour le suivi des expositions algériennes et le soutien des  opérateurs économiques pour promouvoir leurs produits à l’étranger.

N.I