Conseil de la  Nation: Les trois groupes parlementaires appellent le président Bouteflika à se porter candidat

0
629

 Les présidents des groupes parlementaires des  partis de l’Alliance présidentielle à l’Assemblée populaire nationale  (APN), ont cautionné lundi le communiqué des dirigeants des partis de  l’Alliance présidentielle, dans lequel ils avaient affirmé que le président  de la République, Abdelaziz Bouteflika, serait leur candidat pour la  présidentielle du 18 avril.

Les président des groupes parlementaires on salué, dans un communiqué  commun, la réunion tenue samedi passé au siège du parti du Front de  libération nationale (FLN) par les dirigeants des partis de l’Alliance  présidentielle, lors de laquelle ils avaient annoncé que le Président  Bouteflika serait leur candidat à la présidentielle du 18 avril,  cautionnant tous les points contenus dans le communiqué final qualifié de  « feuille de route que nous nous engageons à concrétiser ». A ce propos, les présidents des groupes du FLN, du RND, de TAJ et du MPA,  se sont félicités du contenu de ce communiqué « qui a passé en revue le  bilan des réalisations et des acquis accomplis durant deux décennies sous  la direction éclairée du président de la République, laquelle constitue le  fruit de la stabilité et de la sécurité qu’a connues le pays grâce à la  politique de la réconciliation nationale ». Il se sont engagés, en outre, à « apporter leur soutien au Président  Bouteflika pour la prochaine Présidentielle, en vue de préserver la  sécurité et la stabilité, mais aussi poursuivre les efforts de  développement durable ». Les présidents des groupes parlementaires ont appelé tous « les  nationalistes à úuvrer pour faire de cette étape une fête démocratique et  un autre jalon du processus d’édification démocratique adopté par l’Algérie  « , affirmant que « ce choix  est irréversible et le peuple choisira son  président en toute liberté et démocratie ». Pour rappel, Les dirigeants des partis de l’Alliance présidentielle,  avaient annoncé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika,  serait leur candidat pour l’élection présidentielle du 18 avril, en signe  de reconnaissance de ses choix éclairés et des acquis importants que  l’Algérie a réalisés sous sa direction, et en soutien à son programme  ambitieux de réformes et de développement pour une Algérie épanouie, unie,  solide et réconciliée ». Après avoir rappelé que la prochaine présidentielle constituait « un  rendez-vous politique décisif pour l’avenir du pays, qu’il convient de  promouvoir en faveur de la consécration de solidarité nationale, le soutien  de l’unité du peuple, le renforcement de la culture de la réconciliation et  la fidélité aux principes et valeurs de la révolution de Novembre, et le  rejet de la discorde en faisant preuve de sagesse devant les discours  populistes », les dirigeants des quatre partis de l’Alliance ont souligné  que le président Bouteflika était « le dirigeant d’une marche couronnée de  paix, de réconciliation, d’édification, de sécurité et de stabilité ».  Aussi, Les trois groupes parlementaires représentés au conseil de la  Nation (FLN, RND et Tiers présidentiel) avaient appelé « le Président  Bouteflika qui a dirigé l’Algérie avec sagesse et clairvoyance dans un  monde instable et exposé à des périls incontournables aux plans  sécuritaire, politique, économique et financier, à continuer à diriger le  pays ».

M.T