Constantine :  Importante fréquentation des écoles coraniques par de jeunes  apprenants en été

0
43

 

 Les écoles coraniques et les mosquées de  la wilaya de Constantine enregistrent une importante fréquentation par de  jeunes chaque été, entre les mois de juin et août, pour l’apprentissage du Coran sous la coupe d’imams, d’éducateurs et de bénévoles.

De nombreuses familles constantinoises profitent ainsi de la période  estivale pour inscrire leurs enfants en vue d’apprendre convenablement les versets du Coran à la faveur des différentes structures religieuses  existant à travers la wilaya, notamment durant l’été qui représente une période propice pour bénéficier de l’apprentissage des écoles coraniques,  d’autant que les enfants n’ont généralement pas cette possibilité durant l’année scolaire. Faisant état de sa grande fierté de voir toutes ses filles fréquenter la  mosquée Ahmed Hamani de la nouvelle ville Ali Mendjeli pendant les vacances d’été, afin d’apprendre le Coran, Mme Souad a affirmé que cet apprentissage les a aidées à améliorer leur niveau scolaire, notamment en  langue arabe. Plusieurs enfants approchés par l’APS ont précisé, pour leur part, que les vacances d’été représentent pour eux une « opportunité » d’apprendre le Coran, même si durant l’année scolaire ils étudient l’éducation islamique  dans les différents paliers de l’enseignement, appréciant de ce fait de consacrer leurs vacances d’été uniquement à l’apprentissage du Coran et des hadiths. A l’école coranique de la mosquée Ahmed Hamani, Yanis, Lina, Jad, Mirna et Meriem suivent avec « assiduité les cours dispensées à la mosquée », faisant  part de leur désir de rendre leurs parents fiers, d’autant que ces derniers les ont vivement encouragés à apprendre le Coran. A ce propos, ils n’ont pas manqué de lancer un appel à leurs congénères pour rejoindre les écoles coraniques durant la saison estivale. Abderrahmane Wassim, un collégien de 14 ans, a fait état de son intérêt  pour l’apprentissage de sourate El Baqara, regrettant qu’en raison de l’examen d’enseignement moyen (BEM) et des cours particuliers dispensés pendant le week-end et tout au long de l’année scolaire il n’a pas pu se consacrer à l’apprentissage du Coran dans une école coranique, d’où l’opportunité d’apprendre, durant les vacances estivales, les longues  sourates du Coran. Cet apprentissage s’articule autour de l’écriture et la récitation correcte du Coran ainsi que les hadiths du prophète Mohamed qui sont dispensés par des enseignants agréés par la direction des affaires religieuses et des wakfs. A cet effet, le chef de service de l’enseignement coranique, de la formation et de la culture islamique, à la direction des affaires  religieuses et des Wakfs de la wilaya de Constantine, Abdelhakim Khelfaoui, a précisé : « Chaque été, nous accueillons plus de 5 000 élèves de tous âges, répartis sur 200 classes coraniques, à travers 245 mosquées ». Et d’ajouter : « Nous avons constaté, ces dernières années, un grand intérêt de la part des parents à vouloir orienter leurs enfants vers l’apprentissage du Coran ». 

Appel pour l’ouverture de classes coraniques estivales dans les  écoles

 Bon nombre d’imams et d’enseignants du Coran de Constantine appellent à  l’ouverture de classes spéciales dans les établissements du cycle primaire  pour accueillir les enfants désireux d’apprendre le Coran durant les vacances d’été, « afin de soulager la pression sur les écoles coraniques située au sein des mosquées ». Dans ce contexte, Ahmed Boukhera, imam de la mosquée Djafar Ben Abi Taleb  de la nouvelle ville Ali Mendjeli, a fait savoir que la plupart des familles inscrivent leurs enfants pour apprendre le Coran durant la période  estivale, occasionnant ainsi une forte pression sur les mosquées. Il a ajouté que ces classes coraniques estivales accueillent plus de 40 nouveaux élèves chaque année, ce qui génère, selon lui, plusieurs  problèmes, tant sur le plan de l’accueil que de l’efficience de l’enseignement. Constantine fait partie des wilayas dont les élèves comptent, chaque année, parmi les premiers lauréats au niveau national en matière de  récitation du Coran, mais aussi de par le nombre d’apprenants, soit un total de plus de 22.000 élèves inscrits durant l’année scolaire 2018-2019.

Benadel M