Constantine : La générale de la pièce «A’oudat Chachnaq» présentée au TRC Mohamed-Tahar-Fergani

0
54

La générale de la nouvelle pièce théâtrale A’oudat Chachnak (le retour de Chachnaq) a été présentée, mardi, à l’occasion de la célébration du Nouvel An amazigh au théâtre régionale de Constantine (TRC) Mohamed-Tahar- Fergani, en l’absence du public, à l’exception de quelques artistes et des journalistes en raison de l’épidémie de la Covid-19.

Ecrite et mise en scène par Amar Simoud, cette œuvre relate le retour du roi berbère parmi les siens et ses actions pour préserver sa patrie et toute l’Afrique du Nord des conspirations. Présentée dans le cadre des festivités de célébration du Nouvel An amazigh 2971, la pièce a mêlé histoire et fiction pour raconter pendant près d’une heure le retour de Chachnaq, campé par le comédien Sami Nesrine de  l’association locale «Essitar Adhahabi» des arts et de la culture. Présenté comme un symbole unificateur, le roi berbère, armé d’un courage et d’une force sans pareils, mène son combat pour lutter contre les injustices  sociales, et rétablir la paix dans cette région, dans un entrecroisement entre histoire, fiction et actualités, transmettant au passage, aux générations  les messages des vaillants guerriers, ceux de la bravoure, du courage et de l’abnégation. Pour le metteur en scène, Amar Simoud,  Chachnaq est très peu évoqué dans les travaux artistiques et ce fait l’a motivé  à mettre la lumière sur l’histoire de ce roi. «Le rattachement du début du compte de l’année amazighe à l’intronisation de Chachnaq comme pharaon d’Egypte et fondateur de la 22e dynastie pharaonique, interpelle pour mieux connaître cet Amazigh», a indiqué le metteur en scène. Il a également souligné que ce travail a donné la chance à plusieurs jeunes comédiens, «des véritables talents» de se produire pour la première fois au théâtre régional de Constantine (TRC)  Mohamed-Tahar-Fergani.

A noter que cette pièce de théâtre constitue la deuxième production de Amar Simoud dédiée aux célébrations du Nouvel An amazigh après celle de  Yennayer produite en 2018.

  1. Toumi