Consultation des candidats sur le choix de la période de l’examen du bac 2018: Le site lancé hier

0
305
Photo Fatah Guidoum@L'Echo d'Algérie

Le ministère de l’Education nationale a lancé, hier, le site réservé à la consultation des candidats scolarisés et candidats libres sur le choix de la période du déroulement de l’examen du baccalauréat 2018, une opération qui expire le jeudi 15 mars.

La consultation sur le site http ://bac.onec.dz consiste à choisir entre deux propositions, soit le maintien de la date fixée précédemment du 3 au 7 juin 2018 ou le changement de la date du 19 au 24 juin 2018. Le candidat au baccalauréat concerné par la consultation doit mentionner la wilaya dont il est issu et le nom de l’utilisateur (l’établissement auprès duquel le dossier a été déposé) et son mot de passe, avant de valider le choix.

«En cas d’oubli du nom de l’utilisateur ou de son mot de passe, le candidat doit le demander à l’établissement auprès duquel il a déposé son dossier». S’agissant des enseignants de l’enseignement secondaire et des directeurs de lycées, ces derniers seront appelés à donner leur avis, en remplissant un tableau que le directeur de l’établissement envoie sur son compte via le système d’information du ministère de l’Education nationale.

Le directeur de lycée donne son avis en tant que directeur d’établissement avant de recueillir les avis des enseignants. Par la suite, les avis seront triés et synthétisés dans un tableau qui contient l’avis du directeur de lycée et le nombre des enseignants sur les périodes de l’examen du baccalauréat, soit le maintien de la 1e période fixée les 3,4,5,6 et 7 juin 2018 ou la 2e fixée les 19,20,21,23 et 24 juin 2018, avant de l’envoyer via son compte dans le système d’information du ministère de l’Education nationale. Pour ce qui est de l’avis de l’inspecteur de l’Education nationale, l’Inspection générale de la Pédagogie et l’Inspection générale se chargeront de contacter les inspecteurs de l’Education nationale pour recueillir leurs avis sur ce sujet.

Cette mesure intervient dans le souci de réunir toutes les chances de réussite aux élèves qui s’apprêtent à passer l’examen du baccalauréat session 2018, en tenant compte de l’état d’anxiété que les élèves ont vécu suite aux grèves et aux interruptions de la scolarité.