Coopération algéro-allemande : Création du 1er réseau algérien d’efficacité énergétique

0
77

La 2e édition de la «journée algéro-allemande de l’énergie», tenue, jeudi à Alger, a été couronnée par le lancement du premier réseau algérien de l’efficacité énergétique.

Regroupant huit entreprises nationales privées et publiques, ce réseau-pilote permettra à l’Agence pour l’utilisation et la rationalisation de l’énergie (APRUE) et à l’Agence de coopération allemande «Deutsche Gesellschaft fur internationale Zusammenabeit» (GIZ) d’accompagner les membres et de les responsabiliser en matière de gestion de l’énergie. Il permettra, également, l’organisation de formations continues au profit des membres sur des thématiques liées à l’efficacité énergétiques. Dans une allocution à l’ouverture des travaux, la secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma-Zohra Cherfi, a indiqué que cette seconde édition «témoigne d’une volonté algéro-allemande d’encourager des partenariats fructueux dans les domaines de l’efficacité énergétique et de l’économie énergétique». Selon elle, le partenariat à l’image de celui conclu entre l’Algérie et l’Allemagne reste le «meilleur moyen» d’assurer un transfert des technologies et de savoir-faire dans le domaine de l’efficacité énergétique. Il s’agit, a-t-elle poursuivi, de mettre les expériences de la transition énergétique engagée par l’Allemagne au profit des partenaires algériens afin de soutenir l’Algérie dans sa politique énergétique. Pour sa part, l’ambassadrice d’Allemagne en Algérie, Mme Ulrike Knotz, a indiqué, qu’à travers cette journée, les deux pays s’adressent aux défis de la transition énergétique avec des concepts et des technologies innovantes qui seront discutées en détail à cette occasion.» Ensemble, avec un échange de connaissances et de bonnes pratiques, nous pouvons avancer avec des pas sûrs, vers une transition énergétique au niveau de nos pays et à l’échelle internationale», a-t-elle estimé. Le partenariat énergétique algéro-allemand a été mis en place en 2015 à la suite d’une déclaration commune. Il dispose d’une structure d’appui au sein de la «Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH» (GIZ) à Alger et à Berlin, qui soutient le fonctionnement de cette coopération bilatérale et joue le rôle d’interlocuteur et de plateforme d’échange. S’inscrivant dans le cadre des relations bilatérales, la rencontre a été organisée par le ministère algérien de l’Energie et le ministère allemand de l’Economie et de l’Energie pour débattre, notamment, des questions relatives au rôle des innovations dans la phase actuelle de la transition énergétique, les concepts innovants à adapter pour l’Algérie concernant les énergies renouvelables l’efficacité énergétique et la digitalisation. Cette journée a eu pour but aussi d’approfondir la coopération entre les deux pays et de faire avancer leur transition énergétique. La rencontre a vu participation, pour la partie algérienne, des représentants de la Société nationale de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), de l’Agence nationale pour la rationalisation et l’utilisation de l’énergie (APRUE) et du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE).La partie allemande, a été représentée, quant à elle, par des responsables d’instituts et d’entreprises allemands comme «Fraunhofer ISI», «Next Kraftwerke» et ABB.

N. I.