Coopération algéro-américaine: L’USTDA  plaide pour des partenariats dans le développement  économique

0
146

 

La visite en Algérie d’un haut responsable de  l’Agence américaine du commerce et du développement (USTDA), en juin  dernier, s’inscrit dans les efforts des Etats-Unis pour « nouer des partenariats avec des Algériens dans le domaine du développement  économique ».    

Le directeur régional du secteur de l’Energie de l’USTDA pour l’Asie  orientale, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Europe et l’Eurasie, Carl  B. Kress avait effectué une visite de travail en Algérie du 26 au 28 juin 2019, durant laquelle il avait rencontré les P-dg des groupes Sonatrach et  Sonelgaz, selon un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie. Le Pdg de la compagnie nationale des hydrocarbures, Rachid Hachichi, avait reçu M. Kress dans le cadre de l’organisation d’une mission commerciale  inversée aux Etats-Unis visant à « mettre en contact les dirigeants de Sonatrach avec des entreprises américaines disposant d’équipements, de services et de technologies pouvant soutenir les objectifs de développement énergétique de l’Algérie ». M. Kress a été également reçu par le P-dg de Sonelgaz, Chaher Boulakhras,  dans le cadre des « poursuites des travaux portant sur la collaboration technique entre les deux établissements ». Aux termes d’un accord signé lors de la dernière visite de M. Kress en Algérie, l’USTDA avait financé une formation sur la gestion, le leadership et les affaires, au profit des cadres dirigeants et cadres supérieurs  seniors du groupe Sonelgaz. Cette formation a été dispensée par la société General Electric. Au cours de son séjour en Algérie, le responsable américain a également rencontré le conseil d’administration de la Chambre de commerce américaine à Alger pour discuter de « la meilleure façon de promouvoir le partenariat économique entre les Etats-Unis et l’Algérie ». « Le gouvernement américain espère que de tels partenariats entre les  Etats-Unis et l’Algérie auront un impact important, positif et à long terme sur la croissance économique des deux pays ». L’USTDA soutient le développement des infrastructures, la création d’emplois, le transfert de technologie et les réformes axées sur le marché. Elle soutient également des études de faisabilité adaptées aux besoins des autorités algériennes en encourageant les entreprises américaines à soumissionner pour des projets en Algérie.  

Moussa. O