Coopération culturelle  algero-américaine / John Desrocher souligne  sa très haute importance

0
707

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en  Algérie,  John Desrocher, a souligné mardi à Sétif l’importance des  relations de coopération culturelle entre son pays et l’Algérie. Dans une brève déclaration à la presse au terme de sa visite au musée  public national de Sétif, où il a inauguré le projet du « Fonds de  l’ambassadeur » de restauration et nettoyage de mosaïques (opération  conduite par l’expert américain Michael Morris), le diplomate américain a  souligné que le Fonds de l’ambassadeur pour la préservation culturelle a  accordé des subventions aux deux musées de Sétif et Constantine et à plus  de 1000 projets à travers le monde dans ce domaine.

Il a rappelé la visite effectuée l’année passée par l’expert américain en  mosaïques Michael Morris qui avait formé des cadres des musées de Sétif, de  Constantine et d’Annaba aux techniques modernes de préservation des  mosaïques. L’ambassadeur a qualifié d’ « importante » sa visite au musée de Sétif qui a  permis de « connaître la civilisation » de la région et s’est dit « satisfait »  de la coopération entre les deux pays et du soutien accordé par son pays à  la préservation du patrimoine culturel en Algérie et dans la région par le  biais du Fonds de l’ambassadeur. Auparavant, le diplomate américain a visité les divers pavillons du musée  et a reçu des explications apportées par la directrice de l’établissement,   Mme Chadia Khelfallah sur l’histoire de la région de Sétif et ses sites  archéologiques datant de plus de 3 millions d’années. Durant sa visite de deux jours dans la wilaya, l’ambassadeur devra se  rendre au siège du club de l’ES Sétif et déposer une gerbe de fleurs sur le  monument dressé à la mémoire de Saâl Bouzid, premier martyr des  manifestations du 8 mai 1945 à Sétif. Le projet du Fonds de l’ambassadeur à la préservation du patrimoine  culturel a été lancé l’année passée à Sétif dans son volet théorique avec  la formation de 16 employés spécialisés en archéologie aux techniques de  restauration des mosaïques par l’expert Michael Morris. Le volet pratique  du projet est programmé en 2019 sous la direction du même expert. Selon le chargé de communication à l’ambassade USA en Algérie, Hicham  Melaksou, le Fonds de l’ambassadeur à la préservation du patrimoine  culturel soutient, entre autres, la protection des sites et pièces  archéologiques et autres expressions culturelles traditionnelles dans plus  de 100 pays. Ce Fonds a ainsi accordé, selon la même source, 17.473 dollars à la  restauration de la mosaïque de la romaine à Cherchell, 17.550 dollars à la  sauvegarde de plus de 1000 manuscrits de la zaouïa Ali Benamor de Tolga  (Biskra) et plus de 39.000 dollars pour la restauration de la basilique  Saint-Augustin à Annaba.

Benadel M / Ag