Coopération dans le domaine énergétique: Arkab reçoit les ambassadeurs d’Allemagne et d’Iran

0
41

Le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, a reçu, ce dimanche, à Alger, respectivement l’ambassadrice d’Allemagne en Algérie, Ulrike Knotz, ainsi que l’ambassadeur de la République islamique d’Iran en Algérie, Hossein Mashalchi, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Lors de l’audience accordée à l’ambassadrice d’Allemagne, les deux parties ont abordé «les relations bilatérales dans le domaine de l’énergie, notamment l’état de mise en œuvre de l’Accord de partenariat stratégique algéro-allemand dans le domaine de l’énergie», a précisé la même source. Les deux parties ont, dans ce sens, exprimé leur «satisfaction des actions réalisées avec les partenaires allemands dans ce cadre, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique», a-t-on ajouté. Arkab a, à cette occasion, fait part de «l’importance accordée au développement des énergies renouvelables en Algérie dans le cadre de la politique de diversification des ressources énergétiques et la rationalisation de l’utilisation des ressources fossiles». Il a exprimé son intérêt à «approfondir les discussions dans le cadre du partenariat entre les entreprises des deux pays pour le développement des énergies renouvelables à travers notamment l’initiative «Desertec» qui pourrait être adaptée aux conditions actuelles du marché algérien, dans un esprit d’intérêt mutuel». Pour sa part, l’ambassadrice d’Allemagne a réitéré «l’intérêt manifesté par les entreprises de son pays pour le marché algérien, notamment en matière de développement des énergies renouvelables». Elle a, à cet effet, affirmé «la disponibilité de la partie allemande à explorer toutes les opportunités offertes aux deux parties pour le développement d’une coopération mutuellement bénéfique». Par ailleurs, le ministre a abordé avec l’ambassadeur iranien, Hossein Mashalchi Zadeh, «les relations bilatérales dans le domaine de l’énergie et les moyens de leur renforcement». Les deux parties ont également examiné «les opportunités d’affaires et d’investissements, notamment dans les industries liées à l’électricité, mais aussi dans le domaine des hydrocarbures».