Coopération sécuritaire  algero-tunisienne: L’Algerie et la Tunisie unies par de grands défis à l’ombre des menaces qui planent sur la région

0
447

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a affirmé, lundi, que l’Algérie et la Tunisie étaient unies par de grands défis à l’ombre des menaces régionales qui planent sur la région.

Recevant en audience son homologue tunisien, Hichem Fourati, le ministre de l’Intérieur a affirmé que « les défis qui nous unissent avec la Tunisie, pays frère, sont des défis majeurs à l’ombre des menaces qui guettent notre région liées essentiellement au terrorisme et au crime organisé ». Face à ces défis, précise M. Bedoui, les deux pays sont appelés à œuvrer de concert et en coordination et d’unir leurs capacités pour faire face au phénomène du terrorisme, notamment « après le retour, ces derniers mois, des terroristes d’autres régions ». Ces données imposent aux deux parties une « coordination opérationnelle avec les différents services de sécurité », a souligné le ministre, relevant que la rencontre a permis d’évaluer les conclusions de la première rencontre entre les walis des wilayas frontalières des deux pays, mars dernier. A cette occasion, le ministre a rappelé que la rencontre des walis s’inscrit dans le cadre de la « relance et le développement des régions frontalières et la concrétisation des ambitions dans les différents aspects de développement au niveau de la bande frontalière », et ce, ajoute-t-il, dans le cadre des « orientations des présidents des deux pays que nous veillons, en tant que ministres de l’Intérieur, à concrétiser pour la paix, la stabilité, la quiétude et le développement des deux pays ». Il a fait état, dans ce cadre, d’autres rencontres avec le ministre tunisien de l’Intérieur,  le 3 mars prochain et avant le début d’été. Pour sa part, M. Fourati a précisé que sa rencontre avec son homologue algérien s’inscrit dans le cadre de la concertation entre les deux ministères et en réponse à l’invitation de M. Bedoui. Il a également indiqué que la rencontre était une occasion pour évoquer la coopération bilatérale entre les deux ministères notamment dans le domaine sécuritaire. Dans ce cadre, le ministre tunisien a fait savoir qu’une première réunion sécuritaire était prévue début de l’été prochain à Alger ou à Tunis, rappelant l’accord sécuritaire commun conclu à Tunis le 17 mars 2017. Outre l’accord de coopération signé auparavant avec les services de la protection civile des deux pays, le ministre tunisien a annoncé la tenue d’une rencontre frontalière entre les chefs de ce corps avant la saison estivale en vue d’examiner « le thème de la prévention contre les incendies et davantage de coordination vu que la Tunisie et l’Algérie ont subi durant l’année 2017 plusieurs incendies ». M. Fourati a également ajouté que l’action régionale était également évoquée à cette occasion, annonçant la tenue, fin 2019, de la deuxième rencontre des walis des wilayas frontalières en vue d' »évaluer les recommandations issues de cette réunion et tout ce qui a trait à la coopération bilatérale ». Les deux parties ont discuté de la disponibilité de la Tunisie à abriter la tenue du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur et de la Justice, les 3 et 4 mars prochains, a-t-il ajouté. En conclusion, le ministre tunisien a remercié l’Algérie, à sa tête le président Bouteflika, pour la réalisation du projet du gaz naturel ayant permis le raccordement de Sakiet Sidi Youcef.

Ali. B