Coronavirus: La FAF met en place son protocole sanitaire

0
267

La FAF, probablement sous la pression des autorités médicales, s’organise en ces temps de pandémie, pour entamer la nouvelle saison dans les meilleures conditions possibles.

Certes d’ici le 20 novembre, date du début du championnat de la Ligue 1, il y aura peut-être une évolution de l’épidémie du Covid-19, dans un sens ou dans un autre, mais il est bien de prendre ses précautions en anticipant les événements. Il n’est jamais trop tôt pour entamer une large diffusion afin déjà de marquer les esprits et que pour tous les acteurs du ballon rond s’imprègnent des mesures à suivre et des précautions à prendre. La vulgarisation passe nécessairement par une prise de conscience précoce.  C’est ainsi que la FAF a publié, hier, sur son site «le protocole sanitaire pour la reprise de la saison footballistique». Une information destinée principalement aux clubs dans laquelle elle explique «les dispositions sanitaires prises pour la protection des acteurs et des athlètes lors de la reprise des entraînements». Des dispositions contenues dans le protocole sanitaire du Centre national de médecine sportive (CNMS), Foot Pro, dont le document est mis à la disposition de tous les clubs. Ces derniers doivent également signer l’attestation de consentement aux examens sérologiques et PCR et désigner un «Covid-manager qui doit transmettre le nom du médecin responsable du suivi de ce protocole». Il faut savoir que lors de la reprise du championnat  «des médecins contrôleurs devraient être désignés pour faire le suivi afin de contrôler et veiller au respect de ce protocole, sachant que la PCR négative est obligatoire avant chaque match», précise le document. Par ailleurs, le dispositif de surveillance et de prise en charge doit être maintenu tout le temps pour éviter que des foyers de contaminations se propagent. Ce que l’on doit éviter à tout prix. La conduite à tenir, devant un cas suspect, est notifiée et doit être scrupuleusement suivie. Pour le moment, peu d’équipes ont repris le chemin des entraînements. La JSK  est en avance, dans ce domaine, par rapport à ses concurrents, puisqu’elle a débuté la préparation le 29 août dernier. Le CRB et l’USMA, après les tests et le contrôles nécessaires et obligatoires pour leurs joueurs, entament à leur tour les choses sérieuses. Les autres formations de l’élite, sont quant à elles au stade de la réflexion ayant encore quelques problèmes pratiques à régler avant la reprise des entraînements. Mais une chose est sûre, elles ne devront pas tarder à le faire. Comme il est certain par ailleurs, que le championnat débutera à huis clos, les autorités du pays ne veulent prendre aucun risque à ce propos, même si la situation épidémiologique  semble sous contrôle pour le moment. Mais elle peut se détériorer rapidement, car on n’est pas à l’abri du deuxième vague. L’absence du public dans les stades est toujours contraignante et enlève beaucoup au charme et à l’attrait des rencontres, mais on ne peut pas faire autrement vu le contexte actuel. Il faut juste  espérer que dans quelques mois, on n’aura plus à se soucier du coronavirus, même si les spécialistes demeurent sceptiques quant à son éradication à court terme.

Ali Nezlioui