Coupe d’Algérie: Début des matchs des 1/32e de finale cet après-midi

0
840

C’est parti pour la Coupe d’Algérie avec l’entrée en lice, à partir d’aujourd’hui, des équipes de l’élite. 9 rencontres des 1/32es de finale sont au programme de cet après-midi, dont un choc opposant 2 pensionnaires de la Ligue 2, et pas des moindres.

Il s’agit de la JSMB et de la JSMS. 2 formations qui, ironie du sort, se suivent au classement, puisque les Béjaouis occupent la 11ème place, alors que les Skikdis se trouvent juste derrière à la 12ème position, loin du peloton de tête. C’est l’occasion peut-être pour ces deux clubs d’oublier leurs déboires en championnat, en réalisant un bon parcours dans l’épreuve populaire, remportée par les gars de la Soummam en 2008. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, les Vert et Rouge de Yemma Gouraya ne jouent plus les premiers rôles. Les V noirs quant à eux, ont rarement brillé en Coupe d’Algérie. Ils ont, néanmoins, atteint la finale en 1967. Mais c’était une autre époque. Ce match constitue pour les 2 équipes une bonne préparation pour meubler la trêve en attendant la reprise du championnat. Autre ancien vainqueur de l’épreuve, l’USMH qui effectuera un long déplacement pour affronter la JS Ghir Abadla, une équipe de la Régionale 1. Les Harrachis dont le souci majeur est d’éviter la relégation, joueront sans pression, même s’ils ont un statut à défendre. Les gars du sud pour leur part, voudront épingler à leur tableau de chasse une grosse écurie et tenter d’aller loin dans la compétition. D’autres rencontres aussi intéressantes qu’inédites sont au menu, aujourd’hui. Comme celle qui mettra aux prises le petit poucet, le MB Bazer Sakhra (Régionale 2), au CR Beni Thour. Aussi le derby entre l’IH Chellala et l’USM Khenchela. Enfin, l’ASAM sera la seule formation de la Ligue 1 à entrer en lice aujourd’hui. Les M’lilis iront en découdre avec le MC El Bayadh, pensionnaire de la Régionale 1. 4 paliers séparent les deux équipes, mais souvent Dame Coupe nous a réservés des surprises. La logique n’est pas toujours respectée dans cette compétition, où les petits se mesurent aux «grands» sans complexe.