Coupe d’Algérie – demi-finale aller:  Le CRB à l’épreuve du CSC

0
112

 Si le match entre l’ESS et la JSMB, disputé hier, paraissait déséquilibré du moins sur le papier, la deuxième demi-finale de la Coupe d’Algérie opposant cet après-midi (17h), le CSC et le CRB s’annonce très serré entre deux formations déterminés à se qualifier en finale. C’est du 50-50 estiment les observateurs, d’autant que la demi-finale se jouera en aller et retour.

Les Constantinois qui évolueront à domicile lors de cette première manche, voudront faire la différence chez eux sachant qu’il n’est jamais facile  d’affronter le Chabab dans son fief, le stade du 20-Août. Ces deux équipes se sont déjà rencontrées à ce stade de la compétition en 2012 et c’est le CRB  qui l’a emporté à l’issue d’un match marqué par une grosse polémique à l’époque concernant sa domiciliation. La rencontre avait en effet été programmée au départ au stade du 5-Juillet avant d’être délocalisée au 20-Août sous la pression des supporters belouizdadis. Les Sanafir avaient menacé de boycotter le match avant de revenir à de meilleurs sentiments. Cette fois, point de polémique puisque chaque équipe aura l’opportunité de jouer chez elle et le meilleur sur les deux confrontations l’emportera. Ce rendez-vous sera par ailleurs, particulier pour Abdelkader Amrani, l’actuel coach du CRB, qui retrouvera à l’occasion son ancienne équipe avec laquelle il a remporté le titre de champion, la saison dernière. Depuis sa venue au Chabab, Amrani a réussi à remettre l’équipe belouizdadie sur les rails ne perdant qu’un seul match toutes compétitions confondues. Le CRB n’est plus relégable, alors qu’il trainait dans le bas du classement avant son arrivée. La qualification en Coupe d’Algérie serait un bonus pour les Rouge et Blanc de la capitale, dont l’objectif principal reste cependant le maintien. Cela n’empêchera pas Sayoud et ses camarades de se donner à fond pour offrir à leurs fans un huitième sacre et rejoindre ainsi l’ESS, l’USMA et le MCA à la première place des équipes les plus titrés dans l’épreuve populaire par excellence. On n’en est pas encore là. Il va falloir d’abord bien négocier le rendez-vous des demi-finales face à un adversaire qui rêve pour sa part d’une première qualification à la finale dans son histoire. Il faut dire que jusque-là, Dame Coupe n’a pas souri aux Constantinois. Le trophée n’a jamais atterri dans l’Antique Cirta depuis l’indépendance. Le MOC, l’autre grand club de la ville, est parvenu deux fois en finale dans les années 70, mais il a à chaque fois échoué à l’emporter. Le CREC qui évoluait en Division d’Honneur, a créé une énorme surprise en 1985 en parvenant en finale. Un parcours exceptionnel stoppé par le MCO au stade du 5-Juillet. Il est peut-être temps que cette grande ville du football connaisse enfin la consécration dans la Coupe d’Algérie. tous les espoirs sont portés par le CSC qui il faut le dire, a pris une autre dimension, notamment après sa belle aventure en Ligue des champions où il a atteint le stade des quarts de finales. Les Clubistes ont acquis suffisamment d’expérience pour jouer les premiers rôles. Même si l’équipe est quelque peu émoussée en cette fin de saison, la motivation va probablement compenser la fatigue pour réaliser un bon résultat ce soir. D’ailleurs, le CRB est également soumis à un calendrier chargé. De ce point de vue aucune des deux équipes n’est vraiment avantagée. On pense que la différence se fera sur des petits détails. Car ni le CSC, ni le CRB n’est favori dans cette double confrontation.

Ali Nezlioui