Coupe d’Algérie: La finale le 18 mai ?

0
359

 

La date et le lieu de la finale de la Coupe d’Algérie qui opposera cette année le CRB à la JSMB, n’ont pas encore été arrêtés, alors que la FAF a proposé le 11 et le 18 mai pour sa tenue en attendant la réponse de la présidence de la République qui devrait tomber aujourd’hui ou demain, selon une source proche de la Fédération.

Car il faut savoir que la finale de l’épreuve populaire a lieu sous le patronage de la présidence. C’est à l’institution suprême du pays d’arrêter le lieu et la date de son déroulement. Mais au vu de la conjoncture difficile que traverse le pays et la crise politique qui le secoue, il faut dire que les hauts responsables de l’Etat ont d’autres chats à fouetter en ce moment.On imagine mal, par ailleurs, les actuels officiels au demeurant très contestés par le peuple, affronter le courroux des supporters des deux camps. Ils entendront certainement des vertes et des pas mûres. Ce serait un véritable affront et une humiliation pour eux. C’est pour cette raison que l’organisation de la finale de la Coupe d’Algérie en ce moment précis est inopportune et délicate, même si des rumeurs persistantes  l’annoncent pour le 18 du mois courant en soirée au stade du 5-Juillet. Ce serait un véritable défi pour la présidence. Pour rappel, 2012 est la dernière année où le président de la République a remis en personne le trophée de la Coupe d’Algérie au vainqueur. C’était l’ESS en l’occurrence qui avait battu, ce jour-là, le CRB (2 – 1 après prolongation). L’année d’après, Bouteflika a été victime d’un AVC et on ne l’a plus revu dans un stade. Les premiers ministres qui se sont succédé l’ont remplacé dans cette fonction pour le moins symbolique. Cette fois, ce sera différent avec la nomination d’Abdelkader Bensalah comme président par intérim. Remplira-t-il cette tâche ou bien va-t-il la déléguer à son premier ministre ? Dans tous les cas de figure, l’on ne voudrait pas être à leur place en ces temps de protestation et de révolte. Pour la Fédération, il s’agit de l’organiser dans les plus brefs délais pour arrêter dans les temps impartis la liste des clubs devant représenter le pays dans les compétitions continentales. La CAF a en effet fixé à toutes les fédérations affiliées la date du 30 juin comme date butoir pour envoyer leur  liste. Du coup, la finale ne doit pas se dérouler au-delà de cette date. La nouveauté, cette année, est qu’il y aura qu’une seule finale. Celle des militaires qui était traditionnellement programmée en ouverture n’aura pas lieu contrairement aux années précédentes. C’est du moins ce que nous confirme la même source.

Ali Nezlioui