Coupe de la CAF: Le NAHD à l’épreuve de Gor Mahia

0
426

Le NAHD, qui réalise jusqu’à présent, une saison plus qu’honorable, renoue cet après-midi (14h00, heure algérienne), avec la compétition de la Coupe de la CAF en affrontant à Nairobi, le Gor Mahia local, pour le compte de la troisième journée de la phase des poules.

Avec quatre points au compteur, les poulains de Meziane Ighil peuvent accomplir un grand pas vers la qualification en cas de résultat positif. Une mission dans leur corde, même si leur adversaire du jour n’est pas un novice dans les joutes africaines. Le Gor Mahia demeure, en effet, un rival sérieux qui a une grande expérience internationale. C’est, de loin, le meilleur club kenyan. En 2018, il a donné du fil à retordre à l’USMA dans la même compétition, s’inclinant difficilement au 5-Juillet (1-2), alors qu’il avait réalisé un nul vierge chez lui, lors du match aller. Son coach, Hassan Oktay, se méfie énormément du NAHD à qui il voue un profond respect. «C’est une équipe bien organisée, qui joue avec un système à l’européenne. Je l’ai bien observée et ce ne sera pas une mince affaire pour nous », at-il confié à la veille de ce rendez-vous. Visiblement, le technicien serbe a bien étudié le jeu du Nasria. Il faut s’attendre donc, à une bataille tactique et une adversité acharnée. D’autant que Gor Mahia est réputé coriace à domicile, comme le montre son éclatante victoire contre le Zamalek (4-2), lors de la première journée. Les Kenyans visent carrément la première place du Groupe. Le NAHD est prévenu. Mais il faut dire que les Sang et Or nous ont habitués, ces derniers temps, à bien négocier les matches importants. Malgré un calendrier démentiel, ils ont su s’en tirer à bon compte. Il faut dire que Gasmi et ses coéquipiers sont engagés sur plusieurs tableaux, le championnat, la Coupe d’Algérie dans laquelle ils sont bien partis pour se qualifier en demi-finale après leur victoire, contre l’éternel rival le CRB, ainsi que le Coupe de la CAF. Les Sang et Or peuvent compter sur un groupe homogène, composé de bons éléments d’expérience, comme Gasmi, Harrag, Khacef, El Orfi, ou encore le gardien de but, Gaya Merbah. Avec un effectif aussi équilibré et de bon niveau, le Nasria peut aspirer aller loin dans cette compétition. Le renforcement de la barre technique dernièrement, avec la venue de Meziane Ighil, apporte plus d’assise et de rigueur à tout le groupe. Les progrès réalisés par l’équipe, ces dernières saisons, sont palpables et une réalité que personne ne peut remettre en question. Il lui reste à confirmer cette évolution en allant chercher des titres ou en imposant sa présence sur la scène africaine. C’est ce qu’est en train d’accomplir le NAHD, malgré quelques accrocs connus lors de la phase aller. Sans être vraiment favori, le Nasria a des atouts à faire valoir en Coupe de la CAF. En allant chercher un précieux point face au Zamalek, lors de la journée précédente, il a bien marqué son territoire. Il aura l’occasion, cet après-midi, de confirmer sa solidité en dehors de ses bases. Pour peu que ses joueurs fassent preuve de solidarité et d’abnégation. Dans ce registre, on peut leur faire confiance.