Coupes africaines:  C’est parti !

0
95

 

 Trois des quatre équipes algériennes engagées dans les coupes africaines, cette saison, entameront la compétition ce vendredi. Certains avec beaucoup d’ambitions, même si ce n’est que le tour préliminaire.

Ainsi en Ligue des champions, l’USMA un habitué des joutes continentales, faut-il le rappeler, ouvrira le bal au Niger en affrontant à Niamey (16h30), la formation de l’AS Sonidep. Un club créé… en 2014 et parrainé par une firme locale de produits pétroliers. L’équipe est entièrement composée de joueurs locaux. C’est sa première participation à la Ligue des champions, alors qu’en 2015-2016, elle avait été éliminée au premier tour de la Coupe de la CAF par Ittihad Tripoli (4 – 1, 1 – 3). Elle voudra faire mieux cette fois-ci.L’USMA, pour sa part, amorce une nouvelle ère, après la fin brutale du règne de la famille Haddad. Le club traverse une période de transition délicate et son avenir est sérieusement compromis. D’ailleurs, les Rouge et Noir ont failli déclarer forfait pour ce déplacement au Niger à cause du gel des comptes du club. Il aura fallu l’intervention de du potentiel futur  repreneur, Al-Hayat Petroleum, qui a pris en charge le voyage et le séjour de la délégation usmiste au Niger. Une véritable bouffée d’oxygène pour une équipe en proie au doute qui a connu plusieurs départs durant cet été. Exit les Meziane, Benguit, Benyahia, Chafaï, Benmoussa, Bouderbal et autres Ibara pour laisser la place à de nouveaux joueurs moins connus comme Khemaissia, Tiboutine, Oukkal ou encore Kheiraoui. Il y a eu aussi un renfort de qualité avec la venue de Haddouche, Belkaraoui et Benkhelifa. Mais ces deux derniers ne peuvent pas prendre part au match de demain, car ils ne sont pas encore qualifiés. Tout comme Benkhemessa. N’empêche, l’USMA possède suffisamment d’arguments pour sortir indemne de cette double confrontation contre l’AS Sonidep. Sous la houlette de Dziri Billel, les Rouge et Noir sont décidés à faire face aux difficultés et défier l’adversité. Pour un club qui n’a pas du tout d’argent, l’USMA s’en sort plutôt bien. L’autre représentant algérien dans la Ligue des champions n’est autre que la JSK. Un revenant sur la scène africaine après 9 ans d’absence. Les Canaris n’ont pas été gâtés par le tirage au sort, qui leur a réservé un gros morceau, les Soudanais d’Al Merrikh en l’occurrence. Une formation que l’on connait bien chez nous. En effet, cette année Al Merrikh a eu en découdre avec deux clubs algériens en Coupe arabe, l’USMA et le MCA respectivement. Les Soudanais l’ont emporté chaque fois. C’est dire la difficulté de la tâche qui attend les poulains de Velud. Cela dit, la JSK espère bien faire la différence demain (21h) au match aller programmé au stade de l’Unité maghrébine à Bejaia, pour aborder le retour avec plus de sérénité et de tranquillité. Enfin en Coupe de la CAF, le PAC fera ses grands débuts sur la scène internationale. La révélation du championnat accueillera ce vendredi (20h), au stade du 5-Juillet les guinées de l’IS Kamsar. Les Pacistes ne pourront pas compter sur leur stratège Boudaoui qui vient juste de reprendre les entraînements, alors que leur buteur attitré Naïdji a quitté le club pour entamer une nouvelle carrière du côté du Portugal, à Gil Vicente, plus précisément. Certains de ses coéquipiers vont probablement lui emboiter le pas, mais pour le moment ils sont toujours au Paradou. Cela dit, on suivra avec curiosité et intérêt les débuts du PAC en Coupe de la CAF. On verra s’ils sont capables de produire le même style de jeu agréable qu’en championnat. Ce sera leur nouveau challenge.

Ali Nezlioui