Coupes africaines: Les clubs algériens assurent l’essentiel

0
62

 

 

Les quatre représentants algériens ont bien entamé leurs aventures africaines, ils se sont tous imposés lors des matches aller des tours préliminaires disputés ce week-end. Des résultats conformes à la logique eu égard aux adversaires auxquels ils étaient confrontés.

Mention spéciale néanmoins pour l’USM Alger qui, en dépit de ses soucis administratifs et le gèle de ses comptes,  est allée quand même l’emporter à Niamey (2 – 1) contre Sonidep, démontrant au passage beaucoup de caractère et de résilience face à l’adversité. Ayant souvent bien figuré sur la scène continentale, les Rouge et Noir n’ont pas failli à leur réputation, malgré un effectif remanié et la perte de quelques tauliers comme Meziane, Benguit, Benyahia ou encore Bouderbal. C’est une équipe usmiste complètement relookée avec son ancien stratège Dziri Billel aux commandes qui s’est distinguée au Niger et dans laquelle Benchaâ, auteur d’un doublé, s’est avéré un redoutable buteur. Le prometteur attaquant usmiste qui a passé pratiquement une saison blanche, durant l’exercice écoulé à cause d’une méchante blessure, semble avoir retrouvé la forme et la confiance cet été. Il s’est déjà mis en évidence en Tunisie lors des matches de préparation de l’USMA, confirmant ainsi son grand potentiel. Il lui reste à persévérer dans cette voie devenir le titulaire par excellence à la pointe de l’attaque. En tout cas, l’USMA semble avoir trouvé un bon remplaçant pour Ibara parti en Belgique. Elle a également fait un grand pas vers la qualification au prochain tour de la Ligue des champions.La JSK en revanche, aura du pain sur la planche. Il ne lui sera pas facile de passer l’écueil d’Al Merrikh après sa courte victoire à Bejaia sur le score de 1 à 0. Le retour du côté d’Omdourman dans moins de 15 jours, risque d’être compliqué, quand on connait la qualité chez lui du club soudanais, tombeur de l’USMA et du MCA récemment en Coupe arabe. D’autant que les Canaris n’ont pas montré un visage très séduisant, lors du match aller. Mais, l’essentiel est pour eux est de ne pas avoir encaissé de but, ce qui pourrait être déterminant au retour. les Algériens savent se transcender face aux difficultés, d’autant que la JSK est décidée d’aller loin dans cette compétition pour renouer avec son passé prestigieux.En Coupe de la CAF, le PAC et le CRB en ballotage favorable après leurs succès confortables respectivement face aux Guinéens de l’IC Kamsar (3 – 0) et l’AS Coton du Tchad (2 – 0). De quoi leur permettre de préparer la manche retour dans la sérénité et en toute confiance. Cela dit, des deux formations algériennes, c’est incontestablement la Paradou qui a fait la plus grosse impression. Pour leur première africaine, les Académiciens ont fait preuve d’une maitrise insolente, forçant l’admiration des puristes. Le PAC fait plaisir à voir, malgré le transfert de son buteur Naïdji au Portugal et l’absence des internationaux Boudaoui et Loucif en instance de départ eux aussi. Les poulains de Chalo ont récité leurs gammes et leur football chatoyant face à des Guinéens dépassés par le rythme et la maitrise des Algériens. Dommage que cette équipe évolue devant des tribunes affreusement vides. Ce n’était pas le cas du CRB, club populaire par excellence, qui a pu bénéficier de l’apport et le soutien de ses fans venus nombreux pour découvrir la nouvelle cuvée du Chabab avec des renforts de choix comme Gasmi, Gaya ou encore Tabti. Ils n’ont pas été déçus, puisque leurs joueurs ont assuré, même s’ils auraient pu l’emporter plus largement. Il faut dire que plus on avance dans la compétition plus les difficultés augmentent. Mais on n’en est pas encore là. Les représentants algériens devront penser d’abord à valider leur ticket pour le prochain tour. Ce qui à priori ne devrait pas poser beaucoup de problèmes, sauf peut-être pour la JSK…

Ali Nezlioui