Covid-19: L’Algérie est entrée en phase 3 de la propagation de l’épidémie du coronavirus

0
70

L’Algérie est entrée en phase trois de la propagation de l’épidémie du coronavirus (Covid-19), a indiqué, ce dimanche, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, précisant que la décision du confinement général relève des prérogatives exclusives du président de la République.

«L’Algérie est entrée en phase 3 de l’épidémie du coronavirus et, par conséquent on doit se préparer au pire», a déclaré Benbouzid à la Radio nationale. Dans ce sens, il a indiqué que l’Algérie, à la différence de l’Italie, a anticipé en prenant les dispositions nécessaires dès le début, assurant à ce propos «qu’il n’y a pas de pénurie de produits pharmaceutiques au niveau des hôpitaux». Le ministre a également tenu à rappeler que l’Institut Pasteur d’Algérie «demeure l’unique structure habilitée à effectuer des analyses sur le coronavirus», précisant que ces mêmes analyses «seront bientôt effectuées à Constantine et à Oran». Par ailleurs, il a indiqué que le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus rend public quotidiennement, vers 17h, un communiqué dans lequel il fait le point de la situation, ajoutant que ce comité rend compte de l’évolution de la situation toutes les deux heures au président de la République. Le ministre a, en outre, fait savoir que dans le but d’éviter toute confusion dans la diffusion des informations, il a été interdit aux directeurs de la santé au niveau des wilayas de faire des déclaration sur le coronavirus en Algérie. Le dernier bilan rendu public, samedi soir, par le comité de suivi du coronavirus en Algérie a fait état de 139 cas confirmés, dont 15 décès.

Les citoyens appelés à une meilleure prise de conscience Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a appelé, les citoyens à une prise de conscience pour contenir la propagation du coronavirus, à travers le respect des mesures préventives et en restant chez-eux. Lors d’une rencontre d’information consacrée à l’annonce du bilan de la propagation du coronavirus en Algérie et à l’élargissement de la composante du comité de suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie, M. Benbouzid a affirmé que «le meilleur moyen de limiter la propagation du virus dans notre pays est d’interdire les rassemblements et de faire preuve de responsabilité individuelle, arguant que chacun doit se considérer et considérer l’autre comme étant des sujets contaminés». Il a, dans ce sens, appelé les citoyens «à une meilleure prise de conscience pour empêcher la propagation de la pandémie à laquelle aucun remède n’a encore été trouvé». La Chine «a réussi en l’espace de 2 mois à endiguer la pandémie, grâce au respect du peuple des mesures prises par les autorités et par le peuple», a soutenu Benbouzid, appelant les citoyens à se conformer aux mesures préventives, notamment en restant chez-eux» et à ne pas sortir sauf dans les cas «d’extrême urgence». Les mesures prises jusqu’à présent dans notre pays sont suffisantes, mais il est possible de prendre de nouvelles mesures en cas d’évolution de la pandémie du Covid-19», a-t-il ajouté. Revenant à la possibilité de décréter l’état d’urgence, le ministre a souligné que cette question relevait des prérogatives du président de la République, notant que le Président Tebboune «a mis en place un plan pour lutter contre le virus et nous œuvrons à son application et prenons les mesures nécessaires». Concernant le Comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19 en Algérie, Benbouzid a précisé que ce comité scientifique intervenait en application des instructions du Président, Abdelmadjid Tebboune, en comptant dans sa composante 3 ministres (ministre de la Santé, ministre de la Communication, ministre délégué auprès du ministre de la Santé, chargé de l’Industrie pharmaceutique), les présidents des Conseils de l’ordre des médecins et pharmaciens, ainsi que des professeurs connus d’Alger, d’Oran, de Constantine et de Tamanrasset, qui se réunissent au quotidien au niveau du ministère de la Santé pour se concerter, examiner la situation et élaborer un bilans en sus du suivi du respect des mesures prises. Chaque réunion du comité sera sanctionnée par un communiqué et l’un des ministres peut intervenir pour donner des instructions portant de nouvelles mesures. Pour sa part, le ministre de la Communication, Ammar Belhimer a annoncé «l’élargissement du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, installé, jeudi dernier, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à des médecins spécialistes en maladies infectieuses», ajoutant que ce comité a été chargé d’informer l’opinion publique quotidiennement sur la propagation du Coronavirus dans notre pays». «Le Pr Djamel Fourar a été désigné porte-parole du comité», a-t-il ajouté. A ce propos, il souligné l’importance de «la vérification des informations pour éviter la propagation des rumeurs et de la panique», expliquant que  Fourar s’attèlera à communiquer à l’opinion publique des chiffres exactes et précis concernant le coronavirus. 139 personnes ont été infectées par le coronavirus (Covid-19), en Algérie, dont15 décès, a annoncé le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19), Djamel Fourar.  «Parmi les 15 personnes décédées, 8 ont été enregistrées à Blida, dont la moyenne d’âge est de 64 ans, toutes souffrant de maladies chroniques», a précisé Fourar, ajoutant que le nombre de cas confirmés à travers le pays a augmenté à 139 cas, dont 78 à Blida. Il a fait également état de 34 cas suspects qui sont en observation au niveau des hôpitaux, alors que 22 patients sont guéris et ont quitté les structures sanitaires. Fourar a rappelé que le degré d’alerte reste à son plus haut niveau en vue de juguler la propagation du virus.

Yasmina D, / Ag.