CR Belouizdad Laâquiba tient plus que tout à la septième

0
861

L’effervescence de la finale de la 53e édition de la Coupe d’Algérie de football entre le CR Belouizdad et l’ES Sétif, prévue ce mercredi au stade du 5-juillet (Alger), a atteint son paroxysme chez les amoureux du club cher au quartier de Laâquiba qui ne jurent que par la victoire à un peu plus de 24 heures du moment de vérité.

D’imposantes banderoles sont accrochées sur l’avenue principale Mohamed-Belouizdad par les supporters des Rouge et Blanc qui se montrent très confiants quant aux capacités des hommes de Badou Zaki d’ajouter un 7e titre de Dame Coupe au palmarès du club. La saison difficile des camarades de Feham Bouazza ne semble pas modérer l’ambition des fans, notamment par rapport à la valeur de l’adversaire qui n’est autre que le champion d’Algérie en titre. Une tournée dans les quartiers des Anassers, El Madania et Sidi M’hamed, acquis à la cause belouizdadie, donne une idée sur cette folle ambiance de fête. «On ne compte pas laisser cette Coupe quitter Alger. Notre équipe a certes un peu souffert pour assurer son maintien en Ligue 1, mais l’arrivée de l’entraîneur Badou Zaki a donné un autre visage à notre formation durant la phase retour. Nous voulons rester sur cette dynamique en remportant la Coupe après huit ans de disette», a dit Tarek, un supporter rencontré au quartier Necira-Nounou. Billel, lui, se laisse emporter par son instinct : «Sétif est une équipe qui n’est plus à présenter, mais la Coupe sera belouizdadie. Dame Coupe nous fait les yeux doux et nous n’allons pas rater cette occasion. Je suis convaincu que cet été sera chaud avec des célébrations qui dureront plusieurs semaines». Côté groupes de supporters, les «Ultras fanatic reds» préparent un «tifo» à la hauteur de ce rendezvous qui sera exhibé le jour de la finale, c’est-à-dire cet après midi .

«Ces groupes sont complètement indépendants, ne parlent pas dans la presse et n’acceptent aucune aide, ils comptent uniquement sur leurs propres moyens pour acheter tissu, peinture et autres matériaux», explique un adhérent des «Ultras fanaticreds». En parallèle, des campagnes de mobilisation virtuelles sur la toile ont été lancées, notamment sur le réseau social Facebook pour pimenter encore plus ce «Big match» entre deux grandes écoles du football algérien au passé glorieux. Pour sa part, la troupe musicale «Liberta», connue pour son engagement au profit du CRB, s’apprête à lancer un nouvel album comportant plusieurs chansons glorifiant le CR Belouizdad, notamment «Tarik Li Sabiaâ (La route vers la 7e ). L’ancienne génération de supporters qui a connu le GrandChabab des Lalmas, Achour, Kalem et Kouici, s’est, elle aussi, mise de la partie pour prêter main-forte au CRB. «Le CRB nous a procuré beaucoup de bonheur et de plaisir avec les coupes de 1966, 1969, 1970, 1978, 1995 et 2009. Malgré mon âge avancé et le niveau actuel de notre football, je reste fidèle aux couleurs du club de mon premier amour. «J’espère assister à une autre coupe», a dit le septuagénaire Aami Abdelkader. Fumigènes, klaxons et chants des supporters raisonnent dans les quartiers du Confort, El Hamma, Laâquiba, 1er-Mai et Diar El Mahçoul entre autres et les fans du CRB ne comptent pas s’arrêter, avec l’espoir de faire le trajet aujourd’hui entre le stade du 5-Juillet et Belouizdad en brandissant le trophée tant chéri.