Criminalité: Une lycéenne de 17 ans violée par son voisin à Alger

0
1560

 

Les services de la gendarmerie nationale sont parvenus ces derniers jours à mettre la main sur l’auteur d’un acte ignoble et sauvage commis à Alger, à savoir viol d’une mineure, a-t-on appris auprès de la cellule de communication du Commandement de la gendarmerie nationale. L’affaire remonte au 21 février dernier lorsque une dame, âgée de 54 ans et demeurant à Khraicia, s’est présentée vers 20 heures au niveau de la brigade de GN de Sidi-Slimane, en compagnie de sa fille, une lycéenne âgée de 17 ans, pour déposer une plainte contre un homme pour violation de domicile et enlèvement suivi de viol dont a été victime l’adolescente. La mineure a déclaré que le même jour, à 19H, elle a été a accostée, lors de son déplacement vers un magasin de la localité, pour faire des achats par son voisin, âgé de  30 ans et demeurant à Khraicia. Il l’a conduit de force sous la menace d’un sabre à bord d’un véhicule, vers un endroit isolé situé près de l’autoroute reliant Boudouaou (Boumerdes) à Zeralda, dans la circonscription communale de Birtouta. Sur place, il a abusé d’elle tout en prenant des séquences vidéo de son acte au moyen d’un téléphone portable pour la forcer à garder le silence sous peine de diffuser ses séquences indécentes. Son forfait accompli, le mis en cause a reconduit la victime vers son domicile et s’est y introduit de force pour ensuite bousculer sa mère qu’il a menacée et injuriée avant de quitter les lieux. Aussitôt, les gendarmes de la dite brigade se sont déplacés audit quartier, où ils ont récupéré le véhicule ayant servi dans l’enlèvement de la mineure et trouvé à son bord un sabre et une bouteille de liqueur (Ricard), alors que le mis en cause a été arrêté devant la porte d’entrée de son domicile parental, en possession de son téléphone portable comportant des séquences vidéo de l’acte indécent commis sur la victime. Présenté devant le Procureur de la République près le tribunal de Koléa (Tipaza) pour violation de domicile et enlèvement suivi de viol d’une mineure, il a été cité à comparaître à une audience directe au même parquet et condamné finalement 4 ans de prison ferme.