Crise de gestion des clubs  : Les premières propositions de solutions dans un mois

0
163

 

Les premières propositions de règlement de la crise administrative et financière que connaissent les clubs professionnels de football, seront connues «dans un mois», a indiqué, ce samedi, la Ligue de football professionnel (LFP) citant le président de la Direction de contrôle de gestion et finances (DCGF) lors d’une réunion entre les responsables des deux parties.

Le président de la DCGF, Reda Abdouche, «a assuré qu’il y a des solutions qui se profilent» ajoutant que  «dans un mois, la DCGF ficellera son premier dossier dans lequel on propose les premières solutions», a fait savoir la LFP dans un communiqué publié samedi. Lors d’une réunion de plus de deux heures, les deux parties ont échangé leur point de vue sur la situation des clubs professionnels et les projets de solutions.  Abdouche a qualifié l’état des clubs professionnels d’«alarmant au double plan administratif et financier qui se répercute indéniablement sur l’aspect technique». «Tout le monde connaît la gravité de cette situation marquée par un déficit financier chronique de tous les clubs. Mais que faut-il faire pour sauver ce qu’il y a à sauver ? C’est l’action que doit entreprendre la DCGF». Pour Reda Abdouche, la feuille de route des premières opérations a été élaborée. «C’est dans ce cadre que nous avons tenu récemment une réunion avec les clubs de Ligue 1. Nous comptons prochainement rendre visite aux clubs pour évaluer sur place leur système organisationnel car nous estimons que chaque club nécessite un traitement particulier. Je répète, notre mission est de mettre en place les mécanismes qui tendent à une amélioration de la situation». Le président de la DCGF s’est dit convaincu que «la meilleure solution passe par la dotation des clubs d’un statut particulier (…) mais en attendant il est indispensable de faire l’effort pour engager une réflexion sur des idées palliatives». De son côté, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a notamment apporté son soutien à l’idée de transformer les clubs en sociétés sportives à la place de sociétés commerciales, appelant dans ce contexte, à une mobilisation pour «faire aboutir cette idée» à travers la saisine des autorités compétentes «pour préparer une loi qui va dans ce sens». La réunion entre le bureau exécutif de la LFP et les responsables de la DCGF, est intervenue dans le sillage du rapport accablant publié par l’instance fédérale sur la situation financière et administrative des pensionnaires de la Ligue 1.

La DCGF, présidée par Réda Abdouche, avait avancé, dans des déclarations précédentes à la presse, le chiffre de 740 milliards de centimes représentant le déficit de 10 clubs sur les 16 de la Ligue 1, tirant la sonnette d’alarme sur la situation du ballon rond en Algérie qui constitue un «gouffre financier».