Déploiement du e-commerce: Un projet de loi pour encadrer l’activité

0
1175

La loi sur le commerce électronique une fois appliquée permettra d’encadrer l’activité mais aussi faire respecter et protéger les droits de tout un chacun.

Pour la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication et du numérique, Houda Imene Feraoun, la loi est nécessaire car permettant d’encourager l’activité qui a du mal à se lancer. Elle aura pour but d’apporter un cadre juridique, en ce qui concerne le mode de paiement en ligne, car, fait savoir la ministre, plusieurs sites web opéraient « en dehors de toute réglementation ». La réglementation concernera la protection des «données des citoyens», comme les cartes bancaires, et la confidentialité des transactions ».

Les plateformes numériques devront par ailleurs, explique la ministre lors de son intervention sur les ondes de la chaine III de la Radio  algérienne, être « sécurisées » et répondant à « certaines normes » qui seront fixées par la Banque d’Algérie. Le commerçant se doit aussi d’énoncer les prix et les délais de livraison des produits commandés et illustrer son site par des photos « contractuelles ». Évoquant d’autres mesures de sécurité la ministre informe que certains produits seront interdits au commerce en ligne. Elle cite en ce sens, « les médicaments, le tabac, et les boissons alcoolisées ».

S’agissant des paiements, la ministre rappelle la procédure portant installation de terminaux de paiement électronique (TPE). Une mesure qui s’inscrit dans le cadre du respect des droits du consommateur. Un consommateur disposant d’une carte bancaire n’a nul besoin de se déplacer à la banque pour retirer de l’argent afin de payer ses achats en ligne, explique la ministre. Ces appareils permettront, explique aussi la ministre de réduire la circulation du cash, « dangereuse pour l’économie du pays » et des billets trafiqués, et aussi pousser les industriels à investir dans la fabrication de TPE. La ministre a par ailleurs annoncé la réalisation d’un Data Center de dimension internationale pour héberger les données des géants de l’internet et du multimédia dans le monde à l’exemple de Facebook, Google, Youtube et Amazon. Après  accord du Conseil des participations de l’Etat (CPE), ce Data Center sera érigé dans la zone de « Lakhdaria (Bouira) » où il sera relié « au réseau en fibre optique terrestre et au réseau satellitaire ». Sa réalisation se fera en collaboration avec un opérateur de télécommunication de Hong Kong. « Nous avons demandé à ce partenaire d’être présent en Algérie et de créer une joint-venture avec le groupe Télécom Algérie pour mettre en place un Data center de dimension internationale », annonce la ministre à ce propos.