Depuis le début de la propagation du coronavirus: La compagnie Air Algérie active sans relâche à rapatrier des Algériens à l’étranger

0
125

La Compagnie nationale Air Algérie a rapatrié, depuis le début de la propagation de la pandémie du coronavirus, près de 160 ressortissants algériens de la région du Wuhan en Chine, des ressortissants depuis les Lieux Saints de l’Islam et, actuellement, depuis le Maroc. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait donné des instructions, dès l’annonce par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de l’apparition du coronavirus, pour le rapatriement des Algériens, majoritairement des étudiants, établis dans la ville chinoise de Wuhan.

«Nous avons une responsabilité à assumer vis-à-vis de nos citoyens. Nous devons rapatrier les Algériens bloqués à l’étranger. C’est cela qui nous intéresse le plus», a rappelé, hier, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. Dans ce cadre, le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali, avait annoncé la veille, le rapatriement des ressortissants se trouvant au Royaume du Maroc ces jours-ci. Un 1er avion de la Compagnie nationale Air Algérie a décollé, ce samedi d’Alger vers Casablanca, afin de rapatrier les premiers ressortissants algériens. «L’ambassade d’Algérie au Maroc a été chargée d’arrêter la liste des Algériens désirant retourner au pays», a-t-il fait savoir, relevant que ces ressortissants algériens seront transportés directement vers Alger ou après escale à Tunis. Les gouvernements algérien et marocain ont décidé, jeudi soir, de suspendre temporairement leurs liaisons aériennes comme mesure «préventive» contre la propagation du nouveau coronavirus. Le 2 février dernier, un avion d’Air Algérie avait décollé à destination de la République de Chine, pour rapatrier les membres de la communauté nationale établis dans la province de Wuhan où l’épidémie était apparue quelques semaines auparavant. Au total 31 passagers avaient alors été rapatriés, accompagnés d’un staff médical spécialisé à bord du vol, 17 ressortissants libyens, tunisiens et mauritaniens établis à Wuhan ont été également rapatriés à bord du même avion à la demande des autorités des leurs pays respectifs, le 27 février dernier, la Compagnie aérienne nationale a annoncé la suspension de ses vols vers les Lieux Saints de l’Islam en raison de l’épidémie du coronavirus. Cette «disposition préventive est intervenue «suite aux recommandations des autorités saoudiennes qui ont décidé de suspendre à titre provisoire les entrées dans le Royaume pour réaliser la Omra afin de prévenir l’arrivée du nouveau coronavirus dans le Royaume et sa propagation». Cette suspension a été accompagnée d’un plan de rapatriement des pèlerins algériens par la Compagnie nationale pour préserver leur santé, selon les responsables d’Air Algérie. Plusieurs vols à vide avaient alors décollé à partir d’Oran et Constantine, afin de permettre l’évacuation des Algériens sur place. Plus récemment, le 2 mars passé, un vol Pékin-Alger avait été programmé par Air Algérie pour rapatrier d’autres ressortissants nationaux établis en Chine. Près de 130 ressortissants algériens avaient été rapatriés à bord de ce vol. Par ailleurs, Farouk Chiali a fait savoir, ce samedi, que toutes les mesures préventives pour faire face à la pandémie de coronavirus avaient été prises, et ce, à travers «la suspension à titre provisoire de certains vols vers l’Espagne et l’Italie, outr, la réduction à hauteur de 50% des vols à destination de France». «Les mêmes dispositions ont été prises pour les liaisons maritimes, le ministre a rassuré que son secteur était en contact avec les compagnies de navigation maritime pour le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger. Les mesures de suspension des liaisons aériennes et maritimes prendront fin le début avril prochain», a-t-il souligné.