Depuis Tiaret: Le Président Bouteflika appelle à l’unité et au consensus national

0
455

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a affirmé, lundi depuis Tiaret, que la sécurité de l’Algérie requérait « l’unité, l’action et le consensus national », exhortant l’ensemble du peuple algérien à faire prévaloir l’intérêt de l’Algérie « à chaque fois qu’il est question de sauvegarder notre indépendance politique, économique et sécuritaire ».

« La sécurité de l’Algérie ne suppose pas uniquement la force armée, mais également la maturité, l’unité, l’action et le consensus national », a déclaré le président de la République dans un message à l’occasion de la Journée nationale du Chahid, lu en son nom par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. En cette commémoration particulière, le chef de l’Etat a exhorté l’ensemble des enfants du peuple algérien à « unir leurs forces pour la préservation du serment fait aux Chouhada de continuer le combat sur la voie de la construction et l’édification » et à « faire prévaloir l’intérêt suprême du pays sur la diversité des idées chaque fois qu’il est question de la sauvegarde de notre indépendance politique, économique et sécuritaire ». Rappelant que « désormais, nous connaissons d’importants progrès dans tous les domaines, fruits de tant d’efforts et de persévérance dans la grande bataille, celle de la construction et de l’édification depuis l’indépendance », le Président Bouteflika à souligné cependant que « nous nous devons, aujourd’hui que nous vivons dans un environnement jalonné de menaces et de bouleversements, de veiller à la préservation de ces acquis et de rester mobilisés pour davantage de progrès ». Dans le même ordre d’idées, le chef de l’Etat a mis en avant la « sécurité affermie » dont jouit à présent l’Algérie « grâce aux sacrifices des fils de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’ALN », auxquels il a adressé, « au nom de tous les Algériens, ainsi qu’à tous les corps de sécurité, officiers, sous-officiers et soldats, hommage pour leur professionnalisme et leurs sacrifices ainsi que pour leur mobilisation contre les résidus du terrorisme et pour la préservation de la paix et de la stabilité de l’Algérie ». Le Président Bouteflika estimé que la Journée nationale du Chahid était une halte pour rappeler certaines réalités, par devoir et reconnaissance « aux artisans de notre liberté, dont l’édification de l’Algérie était le rêve et l’objectif suprême de leur sacrifice ».

M.H