Des camions « Made in Algérie » disponibles d’ici la fin de l’année

0
868

L’industrie automobile, un marché en plein essor, des concessionnaires algériens se lancent  pour se conformer à la réglementation. La loi de finances de 2014 donne en effet un délai jusqu’au 1er janvier 2017 aux concessionnaires pour investir dans une activité industrielle automobile, dans la fabrication ou la sous-traitance, au risque de perdre leur agrément et par la même de ne plus bénéficier des quotas d’importation. C’est à ce propos que Diamal, filiale du Groupe CFAO,  a annoncé, mercredi dernier son projet de montage automobile. Il s’agit d’un d’assemblage en CKD de camions légers et de moyen tonnage de la marque Japonaise Mitsubishi FUSO, filiale du groupe allemand Daimler-AG. Ainsi, le premier camion « Made in Algérie » sera opérationnel en décembre 2016 et dans un premier temps, du moins pour l’année 2017, on prévoit le montage et l’assemblage de 100 camions par mois dans une usine de 5000 m², dotée de deux lignes de production de 125 m de long chacune. Située à Sidi moussa (Alger), l’usine en question est prête à 80% et l’investissement global coûtera quelque 1,5 milliard de DA quand on sait que Diamal possède déjà sur le même site un parc de stockage, un centre de livraison et prochainement une zone sous douane. Quant à la capacité globale de production de l’usine, elle est estimée  plus de 5000 unités/an et pour la première année, on table sur l’assemblage de 1700 unités pour atteindre ensuite 5100 unités à la troisième année, soit à horizon 2020 pour répondre aux besoins du marché algérien, a expliqué le Directeur général Diamal, Christophe Salomon lors d’une conférence de presse affirmant que cet investissement va créer plus de 700 postes d’emplois directs et indirects et contribuera au « développement » de l’intégration locale dès le lancement des opérations de production. A propos justement du taux d’intégration, l’on s’attend à un taux de 23% en 2017 et aller jusqu’à 50 % en 2020, avec l’intégration d’autres composants comme la boîte par exemple puisque des négociations sont en cours avec la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) pour les boîtes ZF. En parallèle, MFTBC Mitsubishi FUSO Truck and Bus Corporation a lancé la production des premiers kits CKD destinés au marché Algérien. Les kits d’assemblage sont en cours de transport et devraient arriver en Algérie fin novembre. Au démarrage du projet, l’unité en question assemblera deux modèles FUSO Canter type FE (gamme légère) et FUSO FJ (gamme moyenne). Outre l’objectif de satisfaire le marché local, il est question d’exporter à court terme ces modèles FUSO vers des pays africains où CFAO distribue la marque japonaise. Ne se contentant pas de cela, cette unité de production de Diamal étendra la gamme des camions et tracteurs routiers de gros tonnage de la marque DAF dont l’entrée en production est prévue pour le second semestre 2017. Diamal prévoit également d’assembler dans son site industriel des machines agricoles de la marque New Hollande au courant de la même année.