Détention et vente de psychotropes : 18 mois de prison à l’encontre de l’ancien DSP de Khenchela

0
102

Le tribunal de première instance de Khenchela a condamné l’ancien directeur local de la Santé et de la  population à une peine de prison de 18 mois dont 6 mois avec sursis. A l’issue d’une audience à huis clos, le juge près le tribunal de Khenchela a condamné, mercredi dernier, l’ancien directeur de la santé et de la population, muté le mois dernier dans la wilaya de Constantine pour y occuper le même poste, à une année de prison ferme à l’établissement pénitentiaire de Babar et ce, notamment, pour «pratique du métier de pharmacien sans autorisation des instances juridiquement qualifiées». 

Les éléments du groupement territorial de la gendarmerie  de Khenchela qui ont mené l’enquête avaient auditionné l’accusé le 5 septembre après avoir perquisitionné, le 22 août dernier, son logement d’astreinte situé à la cité des 48 logements dans la commune d’El Hamma, sur ordre du procureur de la République près le tribunal de Khenchela. Lors de cette opération, les gendarmes dudit groupement ont découvert une quantité importante de psychotropes non classés, selon le dossier judiciaire. L’ancien directeur de la santé et de la population a été traduit devant la justice sur la base d’un dossier pénal établi à son encontre pour «détention et vente de psychotropes», après la découverte d’une quantité importe de psychotropes à son domicile, mais également après le témoignage à charge livré à la justice par l’un des accusés dans cette affaire dénonçant la participation de l’ancien directeur local de la Santé et de la population à un réseau de trafic de psychotropes.