Développement durable – 3000 postes d’emploi à créer dans le cadre du programme d’appui (PADSEL-NOA)

0
772

Quelque 3000 postes d’emploi seront créés dans 25 communes pauvres du pays à la faveur des projets de développement durable, prévus à court terme dans le cadre du Programme d’appui au développement local durable et aux actions sociales du nord ouest algérien (PADSEL-NOA), a indiqué, à Tissemsilt, le directeur opérationnel du programme.

«Ces postes seront créés au niveau de 25 communes pauvres de six wilayas en l’occurrence Saïda, Tiaret, Tissemsilt, AïnDefla, Chlef et Médéa», a précisé à la presse Samir Boukhalfa en marge de l’inauguration du siège de l’instance de wilaya de ce programme, basé dans la commune d’Ammari. Il a expliqué que «ces postes seront créés grâce à la concrétisation des projets de développement durable liés à l’élevage animal, à l’arboriculture, à l’artisanat et avec le soutien aux familles rurales productives», poursuivant ces projets seront réalisés au titre des programmes des Agences locales de développement social (ADS), de l’Angem, de l’Ansej et de la Cnac. Le responsable a rappelé que ce programme s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat signé entre le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et des Questions de la femme et l’Union européenne (UE). Par ailleurs, Boukhalfa a annoncé, que ce programme est entré dans sa phase de mise en œuvre, hier, dans la wilaya de Tissemsilt, ciblant quatre communes pauvres, celles de Sidi Lantri, Sidi Boutouchent, Sidi Abed et El Malaâb. L’objectif est de réaliser des projets permettant d’améliorer des conditions de vie de trois catégories de citoyens, les jeunes chômeurs, les femmes au foyer et les personnes aux besoins spécifiques. Les secteurs ciblés sont l’élevage animalier et les activités artisanales. «Les dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes nous accompagneront dans la concrétisation de ce programme dans la wilaya de Tissemsilt en plus de l’implication d’autres secteurs comme ceux des forêts, du tourisme, de l’artisanat et de l’agriculture», a-t-il affirmé. Le responsable a souligné que le PADSEL-NOA intervient pour améliorer les conditions de vie des couches les plus vulnérables outre l’accompagnement et le soutien des capacités créatrices de revenus aux communes ciblées». La délégation de l’UE, composée de deux expertes spécialisées dans le développement local, en marge de la cérémonie d’inauguration de l’instance de wilaya du PADSEL-NOA, a été informée des activités de la cellule de proximité et de solidarité dans la daïra d’Ammari relevant de l’ADS. Cette délégation a été reçue par le wali par intérim, Abdelkrim Maghrebi, avec lequel elle a débattu du programme d’appui au développement durable.

Lehouari K.