DGSN: 22 affaires criminelles traitées en février

0
768

Les services de la Police judiciaire (PJ) ont traité, en février, 22 affaires criminelles déclenchées suite à des rixes et qui se sont soldées par l’arrestation de 57 mis en cause.

Ces affaires sont liées à l’homicide volontaire et aux coups et blessures volontaires entraînant la mort, précise la même source qui ajoute que suite aux enquêtes menées par les éléments de la PJ, il s’est avéré que «les rixes sont essentiellement à l’origine de ces crimes», avec 12 cas enregistrés parmi le chiffre global recensé, soit une moyenne de 54.51%. L’atteinte aux mœurs arrive en 2e place, avec 4 cas enregistrés, soit 18.20 %, suivie des crimes commis suite à des différents familiaux avec 3 cas, soit 13.63% du nombre total, sachant que «des armes blanches ont été utilisées dans la plupart de ces crimes», précise la même source. Le traitement de ces affaires s’inscrit dans le cadre des «efforts fournis par les services de police pour faire face à toute forme de criminalité et en application de la politique suivie par la DGSN dans la lutte contre la criminalité en milieu urbain et qui s’attèle à la concrétiser sur le terrain, en mobilisant toutes ses unités appuyées de tous les moyens matériels et techniques modernes».