Divertissement  à Biskra :  Le jeu traditionnel « Sig » meuble à nouveau le quotidien des  habitants des Ziban

0
53

 

Le jeu traditionnel, appelé localement « Sig »  (bâtonnets en roseaux), revient en force depuis le début de l’été pour  meubler le quotidien d’une large frange des habitants des Ziban qui s’adonnent à ce genre d’activité ludique en vue de se divertir et impulser  une ambiance de détente et de compétition au sein des participants.

De nombreuses personnes, en particulier celles vivant dans les zones rurales de la wilaya, pratiquent ce jeu avec une passion mue par un profond  besoin de distraction eu égard aux espaces de loisirs limités existants qui ne répondent pas aux attentes des familles, essentiellement les jeunes de la région des Ziban, en matière de divertissement, notamment avec la hausse  des températures qui imposent aux citoyens d’adapter leurs déplacements quotidiens en fonction des fluctuations du mercure, principalement en période estivale. Ainsi, le désir de nombreux citoyens de tous âges est de passer quelques  heures loin de la monotonie du train-train quotidien et ses vicissitudes en s’adonnant à leur hobby, le jeu traditionnel « Sig » qui créé une atmosphère récréative et de compétition dans différents lieux publics, où de nombreux joueurs le pratiquent à l’ombre des arbres au milieu de curieux et de fans  de ce jeu. S’agissant des règles du jeu, « Sig » ne nécessite pas de terrain spécial ni d’espace aménagé sur lequel deux équipes, ne dépassant pas trois joueurs chacune, s’échinent à dessiner certaines formes sur le sol en utilisant six petits bâtonnets en roseaux en les avançant selon trois lignes parallèles,  et en fonction de la position prise par les bâtonnets au cours du jeu, le vaincu se retire du jeu. Ce jeu traditionnel très populaire, hérité de génération en génération, revêt un important caractère compétitif, attirant une foule de spectateurs et de supporters surtout quand le jeu prend les contours de parties  éliminatoires où chaque équipe vaincue est éliminée jusqu’à ce que qu’il n’en reste plus qu’une seule, l’équipe gagnante en l’occurrence, dont les membres ont fait preuve de concentration et d’habileté pour déplacer les bâtonnets sur le terrain, en recourant aux tactiques dans une réelle bataille. 

-Esprit d’équipe, intelligence et chance, trois paramètres indispensables  au jeu

 Malgré le fait qu’il existe d’autres jeux traditionnels et modernes dans  la région des Ziban, le jeu « Sig » n’a pas perdu de sa popularité et continue d’être apprécié par un nombre important de personnes qui passent  de longues heures à y jouer sans se lasser en ne perdant pas de vue l’esprit de compétition, d’autant que joueurs et spectateurs ne peuvent prédire le résultat de la prochaine étape du jeu, le rendant toujours plus  attrayant et surprenant jusqu’à la fin de la partie. A cet effet, de nombreux passionnés de ce jeu captivant, ont affirmé que l’envie d’y participer ou d’y assister les incite à se rendre régulièrement dans les espaces qui lui sont habituellement réservés,  estimant que l’esprit d’équipe, l’intelligence et la chance restent des paramètres déterminants pour guider les joueurs vers la victoire. Ce jeu, patrimoine matériel parmi tant d’autres de la région des Ziban, est toujours pratiqué selon les mêmes règles et regroupe des concurrents de  différents niveaux d’instruction mais animés par le même désir de partager un moment convivial empreint de compétitivité, en plus de rencontrer des amis autour d’un jeu auquel seule l’obscurité arrive à y mettre un terme, en attendant de reprendre de nouvelles parties le lendemain. 

Benadel. M