Djamaâ El Djazaïr: Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixées

0
167

Le périmètre de protection de la Grande Mosquée d’Alger «Djamaâ El Djazaïr», les limites et les règles de sécurité qui lui sont applicables ont été fixées par un décret exécutif publié au dernier Journal officiel N° 13.

Il s’agit du décret exécutif N° 21-75 du 17 février 2021, signé par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui a pour objet d’instituer le périmètre de protection de Djamaâ El Djazaïr et de fixer ses limites et les règles de sécurité qui lui sont applicables. Selon le présent texte, il est entendu par périmètre de protection, l’espace terrestre, aérien et maritime situé hors enceinte de la Grande Mosquée et devant faire l’objet de mesures de sécurité spécifiques. Le wali d’Alger est chargé, est-il notifié dans le décret, de sécuriser et de protéger ce périmètre de protection, conformément aux lois et règlements en vigueur, alors que les services de la Sûreté nationale, en qualité d’autorité chargée de la sécurisation sont consultés sur toute question liée à sa sécurisation. Un plan de sécurité du périmètre de protection est élaboré sous l’égide du wali d’Alger, en concertation avec l’autorité chargée de la sécurisation de Djamaâ El Djazaïr et en coordination avec les services concernés. Un comité chargé de l’évaluation et du suivi permanents du respect, de l’exécution et de l’application des dispositions et des mesures relatives à la sécurisation du périmètre de protection, est institué, sous l’autorité du wali d’Alger, précise le décret. En outre, les dépenses liées à la sécurisation du périmètre de protection de la Grande Mosquée sont prises en charge sur le budget de la wilaya d’Alger. Afin de préserver l’aspect architectural particulier protégé de Djamaâ El Djazaïr, il est interdit, en vertu de ce texte, de procéder à l’intérieur du périmètre de protection, à toute réalisation ou construction ou installation permanentes, pouvant l’occulter partiellement ou totalement, ou dénaturer et/ou diminuer de son éclat. Les autorités administratives compétentes doivent veiller également lors de la délivrance d’autorisations d’organisation et/ou de pratique d’activité ou évènement quelconque, à l’intérieur du périmètre de protection, à prendre en considération la nature religieuse et culturelle de la Mosquée. Les autorités administratives compétentes sont aussi tenues d’assainir le périmètre de protection de Djamaâ El Djazaïr de toutes constructions ou installations érigées sans autorisation. Selon le cas, peut faire l’objet de délocalisation, de modification, de démolition ou d’acquisition par l’Etat, toute construction, installation ou activité à l’intérieur du périmètre de protection, pouvant constituer une menace ou un danger pour la sûreté et la sécurité de Djamaâ El Djazaïr ou porter atteinte à son image esthétique. Les propriétaires et autres titulaires de droits réels concernés par ces mesures bénéficient d’une indemnisation conformément à la législation et à la réglementation en vigueur, en la matière. De plus, il est interdit, sauf autorisation spéciale, de pratiquer des activités de survol du périmètre de protection par drones, parachutes, ballons, ULMS ou tout objet volant à l’intérieur du périmètre de protection.

N.I.