Echéances électorales-Le président Bouteflika signe les décrets de nomination des membres de la HIISE

0
720

La signature, jeudi, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika des décrets portant nomination des membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), intervient en prévision des échéances électorales prévues en 2017. « Il s’agit d’une part, d’un décret portant nomination de 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la Magistrature pour siéger au sein de cette Haute instance », selon un communiqué de la présidence de la République. « Il s’agit d’autre part, d’un décret portant nomination de 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile, conformément aux dispositions de la Loi organique n°16-11 du 25 août 2016, relative à la Haute instance indépendante de surveillance des élections », note la même source. Les compétences indépendantes qui composent cette instance ont été proposées par un « Comité ad hoc, institué par ladite loi, et présidé par le président du Conseil national économique et social ». Selon le communiqué de la Présidence de la République, « ce Comité a accompli sa mission en tenant compte de la représentation de la société civile à travers l’ensemble des wilayas ainsi que de la communauté nationale à l’étranger ». En outre, l’ensemble des compétences indépendantes sélectionnées, est-il précisé dans le communiqué, « ne sont ni des élus, ni des membres de partis politiques, ni des titulaires de fonctions supérieures de l’Etat ». La nomination  des membres la Haute instance fait aussi suite à la désignation par le chef de l’Etat, après consultations des partis politiques agréés, d’Abdelwahab Derbal, à la tête de cette instance.

Un juriste à la tête de la Haute instance

Derbal a été nommé par le Président de la République, le mois de novembre 2016 à la tête de cette Haute instance, après des consultations menées par la présidence de la République avec l’ensemble des partis politiques. Sa nomination est intervenue suite à une consultation menée, sur instruction du chef de l’Etat, par le cabinet de la présidence, avec l’ensemble des partis politiques agréés, qui sont au nombre de 70, au sujet de la proposition de M. Derbal pour la présidence de cette instance. Juriste de formation, M. Derbal a, notamment, été élu à l’Assemblée populaire nationale en 1997 au titre du parti « Nahda », puis a exercé successivement les fonctions de ministre chargé des relations avec le Parlement et de Conseiller à la présidence de la République, avant de diriger le Bureau de la ligue arabe auprès de l’Union européenne à Bruxelles. M. Derbal a, également, été ambassadeur d’Algérie en Arabie saoudite. La Haute instance de surveillance des élections, qui a été créée conformément à l’article 194 de la Constitution, « veille à la transparence et à la probité des élections présidentielles, législatives et locales et du référendum, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats provisoires du scrutin ».