Économie: La Chine reste «attractive» pour les investisseurs étrangers

0
110

La Chine reste attractive pour les investissements étrangers au moment où elle accentue son ouverture et améliore son environnement commercial, a déclaré, hier, le ministre du Commerce chinois, Zhong Shan, dans une interview accordée à l’agence de presse Chine Nouvelle.

«Malgré les conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus et la montée du protectionnisme, les entreprises étrangères ont augmenté leurs investissements dans la deuxième économie mondiale au cours du premier semestre de l’année. Le nombre de projets dont l’investissement est supérieur à 100 millions de dollars a atteint 320 au cours de la période, ce qui montre que le pays reste très attractif pour les investisseurs d’outre-mer», a ajouté le ministre du Commerce. «Je ne pense pas que les investisseurs étrangers intelligents abandonneront le marché chinois», a fait remarquer M. Zhong, citant «l’énorme» marché du pays, un «meilleur» environnement commercial et une «chaîne industrielle complète». Le ministre s’est engagé à redoubler d’efforts pour élargir l’ouverture au 2e semestre et a encouragé davantage d’investissements étrangers dans le centre et l’ouest du pays, ainsi que dans l’ancienne base industrielle du nord-est. La Chine poursuivra l’amélioration de l’environnement commercial et protègera les droits de propriété intellectuelle, a-t-il ajouté. Les entreprises de commerce extérieur de la Chine seront confrontées à de plus grands défis au cours du 2e semestre, en raison de la baisse de la demande extérieure et de la montée du sentiment antimondialisations. Le ministère du Commerce devra intensifier ses politiques de soutien aux entreprises du secteur, et introduire plus de mesures, telles que les remises d’impôt à l’exportation, les crédits de commerce extérieur et l’assurance crédit à l’exportation pour les aider à surmonter les difficultés, a souligné également M. Zhong. En plus de la consolidation des marchés traditionnels, il a mis l’accent sur l’exploitation de marchés émergents et le renforcement de la coopération avec les pays le long de «la Ceinture et la Route de la soie» afin de stabiliser le commerce extérieur. Au moment où la reprise économique du pays s’accélère grâce à l’apaisement de l’épidémie de Covid-19, le marché chinois de la consommation a repris des couleurs ces derniers mois. Les ventes au détail des biens de consommation, un indicateur majeur de la croissance de la consommation, a baissé de 3,9% au deuxième trimestre, soit 15,1 points de pourcentage de moins que le recul enregistré au premier trimestre. Pour stimuler davantage la consommation intérieure, des efforts doivent être déployés pour améliorer la consommation des habitants urbains, étendre la couverture de l’e-commerce dans les zones rurales et développer la consommation des services tels que la restauration et l’hôtellerie, a fait savoir M. Zhong.

  1. N.I.