Economie verte : La démarche algérienne est en avance

0
197

L’expérience algérienne dans le domaine de l’économie verte a donné des résultats «tangibles», ont déclaré, ce mardi, à Oran, des opérateurs tunisiens lors d’une rencontre organisée au siège du Bureau «R20 Med» assurant la représentation méditerranéenne de l’ONG «R20» (Regions of climate actions).

Les actions pilotes menées en Algérie, à Oran en particulier, dans divers segments de l’économie verte, ont donné des résultats «tangibles sur le terrain», a affirmé Oussama Nagati, représentant de l’Agence nationale tunisienne de la maîtrise de l’énergie (ANME). «Ces réalisations peuvent être bénéfiques pour les villes tunisiennes, notamment pour ce qui est du tri sélectif à la source des déchets ménagers», a estimé Nagati à l’appui de sa visite effectuée dans divers sites résidentiels d’Oran ayant adopté cette pratique mise en œuvre par le Bureau «R20 Med» en partenariat avec la Direction de l’environnement de la wilaya. L’importance de l’expérience algérienne a été également mise en avant par le secré- taire général de la municipalité de Nabeul (Tunisie), Yahia Abidi.

La démarche algérienne est «en avance», a dit Abidi qui escompte la mise en place d’un accord de coopération pour faire bénéficier sa ville du modèle oranais, «notamment dans le domaine du tri sélectif et recyclage des déchets ménagers». La rencontre algéro-tunisienne s’est tenue en présence du directeur du Réseau des villes méditerranéennes «Med Cités», l’espagnol Oriol Barba qui a qualifié les opérations pilotes menées à Oran en matière de tri sélectif et d’efficacité énergétique de «conformes au standard international».

Après avoir rappelé que la ville d’Oran est membre fondatrice du Réseau «MedCités», Barba a affiché à ce titre sa bonne appréciation quant «au dynamisme des acteurs sociaux locaux et de la forte coordination qui les mobilise en faveur de l’économie verte».

Le directeur du «R20 Med» a, quant à lui, insisté sur le rôle de facilitateur joué par son organisation, soutenant que les réalisations accomplies à Oran sont le fruit d’une action «intersectorielle» impliquant «l’ensemble des acteurs territoriaux». La rencontre a aussi vu la présence de Nacérra Bernaoui, conseillère de la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, qui a mis l’accent sur les efforts de l’Etat pour la promotion de l’économie locale, et ce, par le développement des métiers verts et l’accompagnement des investisseurs en ce domaine. Plusieurs entreprises locales ont pris part à cette séance, à l’instar de la société Environnement, Compostage et Recyclage en Algérie (ECRA) qui a créé 70 postes d’emploi depuis son entrée en fonction en juin dernier à Oran.

L’installation du «R20 Med» à Oran remonte à juin 2013, suite à la signature d’un accord-cadre de partenariat entre le gouvernement algérien représenté par le ministère chargé de l’Environnement et l’ONG «R20», rappelle-t-on. La mise en œuvre du tri sélectif à la source des déchets ménagers, la création d’une unité pilote de production de compost, et la mise en place d’un pôle de promotion de l’éco-construction, figurent parmi les actions phares concrétisées par cette organisation à Oran en collaboration avec le secteur de l’environnement.