Education : 60 000 enseignants en formation à l’ouest d’Alger durant les vacances scolaires d’hiver

0
645

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué, hier à Alger, que 60 000 nouveaux enseignants des trois paliers de l’enseignement (primaire, moyen et secondaire) suivaient une formation durant les vacances scolaires d’hiver.

«Les enseignants lauréats du dernier concours de recrutement suivent, depuis le 24 décembre et jusqu’au 31 décembre, une formation dans leurs domaines de spécialité, en psychologie et sur les concepts de base contenus dans les programmes de deuxième génération», a précisé Nouria Benghebrit lors d’une visite d’inspection au centre de formation pédagogique préparatoire des enseignants du moyen et du secondaire (lycée colonel Amirouche) à Staouéli (Alger-ouest). Cette opération entre dans le cadre de la formation continue dont bénéficient ces enseignants depuis juillet. La formation est dispensée par des enseignants retraités bénévoles. La ministre a, par ailleurs, indiqué qu’un livre résumant la structuration du programme éducatif en vigueur depuis 2013 était en cours d’élaboration et devrait être disponible vers la fin de janvier 2017. La ministre a mis l’accent sur la «respecter l’élève en tant qu’être humain ayant besoin d’être très confiant pour pouvoir parachever son parcours scolaire», estimant à ce propos que «la relation tendue entre l’enseignant et l’élève est l’une des raisons menant à la violence et à la déperdition scolaire». Par ailleurs, la ministre s’est enquise au lycée «Colonel Lotfi» de Ouled Fayet, du déroulement des cours de soutien pendant les vacances d’hiver auxquels ont assisté plusieurs élèves désireux de réussir, notamment au baccalauréat. Pour ce qui est des établissements qui n’ont pas encore ouvert leurs portes aux élèves durant ces vacances, N. Benghebrit a affirmé que le ministère «prendra des mesures réglementaires à l’encontre des directeurs des établissements qui ne se sont pas conformés à l’instruction ministérielle dont ils ont été destinataires et qui stipule l’ouverture de ces établissements aux élèves en vue de bénéficier des cours de soutien», a-t-elle martelé. Concernant le bilan du premier trimestre de l’année scolaire en cours, la ministre a indiqué qu’elle sera rendu public fin janvier prochain et ce, après «la collecte de l’ensemble des données y afférentes à travers tout le territoire national».