Education: Belaâbed appelle l’enseignant à «adopter des positions positives que l’histoire enregistrera»

0
93
Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed Ph: PPAgency

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaâbed, a appelé, ce dimanche à Annaba, l’enseignant à «adopter des positions positives que l’histoire enregistrera en cette conjoncture sensible que traverse le pays».

Lors de sa visite dans la wilaya, le ministre a relevé que «l’histoire du pays attribue à l’enseignant des positions qui ont permis par le passé de remporter le défi d’affirmation de la dimension culturelle de la révolution libératrice et de maintenir solide l’école algérienne», ajoutant  «qu’aujourd’hui cet enseignant est appelé, au moment où le pays se dirige vers des élections importantes, à prendre des positions qui assurent la stabilité de l’Algérie et en préservent la cohésion». La mission pédagogique de l’enseignant s’accompagne toujours d’une mission patriotique, a déclaré Belaâbed qui a salué le rôle de l’enseignant dans l’éducation des générations aux valeurs de l’amour de la patrie et sa défense. Il a également affirmé «le travail du secteur pour la prise en charge des préoccupations de la famille de l’éducation et la réunion des conditions nécessaires pour sa stabilité». Le ministre a annoncé à ce propos la création «d’ateliers ouverts appuyés par le gouvernement pour étudier et prendre en charge les préoccupations des enseignants dont celles exprimées par les récentes actions de protestation des enseignants». «Ces revendications pédagogiques et professionnelles sont légitimes et doivent être respectées et traitées avec sincérité et dans le cadre du dialogue entre les représentants des enseignants et l’administration centrale du secteur», a affirmé le ministre qui a ajouté que le dialogue demeure «la voie susceptible de permettre la résolution de toutes les problématiques posées» avant de saluer «le degré de conscience et de responsabilité affiché par les syndicats du secteur». Dans une conférence animée au terme de sa visite, le ministre a annoncé une série de mesures prises par son département pour alléger les sanctions prises contre les élèves concernés par les cas de fraude au cours des épreuves du Brevet de l’enseignement moyen (BEF) réaffirmant que «la scolarité demeure obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans». Il a aussi salué «le bond qualitatif» réalisé en matière de maîtrise dans la gestion de la plateforme numérique d’inscription aux épreuves de fin de cycles relevant que l’opération d’inscription a concerné durant ces trois premiers jours 49% des concernés. Il a également annoncé des opérations de promotions au profit de 45 000 enseignants de divers paliers. Dans la circonscription administrative nouvelle de Draâ Errich, le ministre a inauguré une école primaire et un lycée de 1000 avant de lancer le chantier d’un lycée de 600 places à Tréat et celui d’un CEM à Berrahal. Au cours des différents points de sa tournée, le ministre a relevé les indices positifs de la scolarité dans la wilaya.