Education : Benghabrit insiste sur la formation

0
740
Photo L'Echo d'Algérie@Fateh Guidoum

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé dimanche que la nouvelle année scolaire 2018/2019 sera celle de « la formation par excellence » destinée à atteindre « les plus hautes normes de qualité dans l’éducation et l’enseignement ».

Dans une interview accordée à l’APS, Mme Benghabrit précise que ce programme de formation s’inscrit dans le cadre du « Plan national de formation » (PNF) qui s’étalera jusqu’à 2020 et touchera toutes les catégories (enseignants, inspecteurs, administratifs et travailleurs professionnels). La ministre a indiqué que la dynamique sur laquelle reposait le secteur de l’éducation nationale pour cette année scolaire consistait en la mise en œuvre des trois objectifs définis lors des deux conférences nationales d’évaluation et de soutien à la réforme de l’école organisées en juillet 2014 et 2015. Il s’agit, a-t-elle indiqué, de la refonte pédagogique, l’amélioration de la gouvernance de l’école et le renforcement de la place et de l’importance de la formation. Elle a souligné, dans ce sens, que « l’école de qualité passe par la mise en œuvre de l’objectif de professionnalisation des pratiques d’enseignement et de gestion, une école de qualité et une école qui est au service des apprentissages des élèves ». Une nouvelle méthode de formation a été mise en place pour garantir le professionnalisme et unifier les visions de tous au service de la qualité, a encore fait savoir la ministre. Il s’agit en l’occurrence de l’organisation sous forme de groupe de travail à l’instar des quatre ateliers consacrés à différents thèmes lors de la conférence nationale des directeurs de l’éducation, à savoir « la stratégie de formation, les nouveautés pédagogiques et autres liés à la politique de rationalisation des dépenses et à la déontologie du secteur », a indiqué Mme Benghabrit. La ministre de l’Education nationale a soutenu que son secteur accordait une importance particulière à la formation continue de tous les cadres, notamment les inspecteurs et enseignants, et a fait de l’année scolaire actuelle une année d’évaluation des directeurs de l’éducation et des établissements selon les normes contenues dans le « Système national d’évaluation ». Le secteur compte plus de 700.000 fonctionnaires et prend en charge plus de 9 millions d’élèves.

Allègement du poids du cartable pour les élèves du primaire

La ministre de l’Education nationale, Nouria  Benghabrit, a également  indiqué hier  que le poids du cartable sera allégé pour  les élèves du cycle primaire et ce, pour contribuer à protéger leur santé. « Le ministère a promulgué une circulaire concernant les trois cycles  (primaire, moyen et secondaire) portant allègement du poids du cartable  ainsi que la réduction des coûts des articles scolaires et la  rationalisation de leur utilisation », a précisé Mme Benghabrit soulignant que cette circulaire a été élaborée par une commission composée  d’enseignants, d’inspecteurs et de directeurs. La ministre de l’Education nationale a déclaré qu’une étude, élaborée par  son département en 2013 en 2018, a conclu à l’impératif d’un allègement du  cartable, pour les élèves des cycles primaire et moyen, de deux (02) à  quatre (04) kg, préconisant, dans ce sens, l’utilisation de cahiers de 64  pages au lieu de ceux de 96 ou 120 pages. Pour la 1ère et la 2ème année primaire, le poids du cartable passera de  2.5 kg à 1.95 kg, alors que pour la 3ème année primaire, il sera réduit de  3.95 kg à 2.75 kg, soit une différence de 1.25 kg, a-t-elle précisé. La ministre a évoqué, également, la diminution du nombre des pages des  manuels scolaires pour les classes de 3ème et 4ème année primaire,  rappelant que depuis les deux dernières années, les classes de 1ère et de  2ème année primaires utilisent un seul et même livre pour les matières  scientifiques, et un pour les matières sciences sociales et humaines, la  lecture et l’éducation civique. La première responsable du secteur de l’éducation a fait état également  d’un allègement du poids du cartable pour les élèves de 4ème et de 5ème  année primaires de 4.5 kg à 3.10 kg, soit une différence de 1.4 kg. Des solutions pédagogiques ont été proposées à cet effet, à savoir  maintenir le cahier d’activités à la classe, ne pas ramener tous les  articles à la fois et consacrer un casier à la classe, a-t-elle ajouté. Elle a également fait savoir qu’une campagne sera organisée en vue de  sensibiliser les parents à l’importance de suivre les recommandations du  ministère en matière d’allègement du cartable.

Ali B